Il y a des jours où tout est en désordre…

Il y a des jours où tout est en désordre…

Il y a des jours où tout est en désordre : nos cheveux, notre lit, notre cœur, notre esprit…

Aujourd’hui, tout est en désordre chez moi : mes cheveux, mon lit, mon cœur mon âme, ma vie

Il y a des jours où je me demande par quel bout prendre mon destin, ma vie a-t-elle un sens et si oui, vers où aller, vers quoi tendre ? Arrivé à une croisée des chemin, 3 voies s’offrent à mon choix, si j’exclus bien sûr celui de rebrousser chemin !
D’après un article paru sur le site Nos Pensées

Il y a des jours où je n’ai plus personne…

(suite…)

Les personnes profondes, J’aime !

Les personnes profondes, J’aime !

Les personnes profondes, qui parlent avec émotion, J’aime 

Je te parle ici des atomes, de la mort, de l’espace, de la philosophie, de la politique, du sexe, des voyages en Asie, à New-York ou sur la Lune.

Les personnes, pour peu que l’on s’intéresse à leur vie sont une source d’intérêt inépuisable, petite excursion dans leur monde…

Je veux que tu me racontes tous les mensonges que tu as pu dire tout au long de ta vie, que tu me fasses part de ce à quoi tu penses quand tu m’embrasses, je veux que tu me parles avec émotion.

Un article paru sur le site Nos Pensées

Les personnes que j’apprécie

(suite…)

Désert solitaire, lettre d’amour au désert

Désert solitaire, lettre d’amour au désert

Désert solitaire, par Edward Abbey, une belle lettre d’amour hors du commun à la solitude et aux récompenses spirituelles qu’engendre le fait de se perdre dans le néant.

Désert solitaire est un livre de Edward Abbey (1927-1989), personnage emblématique et contestataire, le plus célèbre des écrivains de l’Ouest américain. Après le classique Désert solitaire, en 1968, le succès du Gang de la Clef à Molette, paru en 1975, a fait de lui une icône de la contre-culture aux États-Unis. À sa mort, il demanda à être enterré dans le désert. Aujourd’hui encore, personne ne sait où se trouve sa tombe.

Désert solitaire est un livre de Edward Abbey (1927-1989), personnage emblématique et contestataire, le plus célèbre des écrivains de l'Ouest américain.. Mon carré de sable

Désert solitaire est un livre de Edward Abbey (1927-1989), personnage emblématique et contestataire, le plus célèbre des écrivains de l’Ouest américain. édition en langue française

«Chaque homme, chaque femme, porte dans le cœur et l’esprit l’image de l’endroit idéal, au bon endroit, une vraie maison, connue ou inconnue, réelle ou visionnaire.»

Traduction d’un excellent article de Maria Popova, de l’excellent site Brainpickings.org

« Le désert n’offre aucune richesses tangibles, car il n’y a rien à voir ou entendre dans le désert, »

Désert solitaire, une déclaration !

Antoine de Saint-Exupéry a écrit dans son excellent mémoire ce que le Sahara lui a appris sur le sens de la vie,

« on est obligé de reconnaître, que la vie intérieure, loin de tomber endormie, est fortifiée, que l’homme est d’abord animé par des sollicitations invisibles »

(suite…)

Souffrances et discipline, les muses des artistes ?

Souffrances et discipline, les muses des artistes ?

Souffrances et discipline : Marina Abramovic sur l’art, la peur, la prise de risques, et l’importance de focaliser sur la douleur, la magnifier, pour en ressentir la présence.

Souffrances et discipline, l’auteure nous entretient de ces éléments qui font partie intégrante de sa vie et de son oeuvre, dans son magnifique livre, “Walk Through Walls” ; Marina Abramovic nous transmet sa vision décalée sur son art, ses créations et sur les moteurs qui ont entretenus son génie artistique. J’ai découvert Marina Abramovic il y a quelques années, description d’un parcours atypique d’une artiste parfois “torturée” que personnellement j’adore. 

Souffrances et discipline, Marina Abramovic, Mon Carré De Sable : Walk Through Walls

Souffrances et discipline, Marina Abramovic, Mon Carré De Sable : Walk Through Walls

“L’art doit être la vie – Il doit appartenir à tout le monde.”

D’après une traduction de l’excellent article de MARIA POPOVA sur son excellent blog BRAINPICKING

(suite…)

Museo del Tessuto di Prato : génial !

Museo del Tessuto di Prato : génial !

Museo del Tessuto di Prato : superbe exposition de Marjolein Dallinga

Ses  œuvres d’art audacieuses trouvent un environnement tout à fait particulier dans ce lieu superbe qui glorifie le passé et la tradition, résultat : c’est tout simplement magnifique !

Museo del Tessuto : une grande émotion que de découvrir le travail d’une grande Artiste comme Marjolein Dallinga dans un musée entièrement consacré au tissu. Évoquant toute l’évolution liée au vêtement, de la tradition originelle jusqu’à son développement industriel, ce lieu nous fait vivre une histoire sociologique fascinante entourant les œuvres personnelles, intimistes de Marjolein qui se  fondent agréablement dans ce décor sublime, tel un cocon protège l’émergence ultime de la création.

Museo del tessuto di Prato : Exposition de Marjolein au Musée des tissus de Prato Octobre 2016 Mon Carré De Sable

Museo del tessuto di Prato : Exposition de Marjolein au Musée des tissus de Prato Octobre 2016
Mon Carré De Sable

Museo del Tessuto di Prato, Toscana jusqu’au 29 janvier 2017

(suite…)

Tirer des leçons du passé et se diriger vers le futur

Tirer des leçons du passé et se diriger vers le futur

Tirer des leçons du passé et se diriger vers le futur, en quoi ça consiste et à quoi cela sert-il ??? 

Nous avons tous un passé rempli de bonnes choses, mais aussi de mauvaises, et de difficultés qui nous affectent plus qu’elles ne le devraient dans notre présent le plus immédiat…

Tirer des leçons du passé et se diriger vers le futur, ce n’est pas évident, ça demande d’avoir parfois beaucoup de recul, voire d’auto-dérision et souvent certaines expériences remontent à la surface…

Combien d’éléments appartenant à votre passé continuent-ils à vous tourmenter aujourd’hui ? Quelque chose vous bloque-t-il ?

Posez-vous la question : Dans le but de tirer des leçons du passé, tenez-vous vraiment à porter sur vos épaules toutes ces peurs et ces situations traumatisantes qui appartiennent à votre histoire, mais que vous revivez dans votre présent de façon apparemment inconsciente ?

Quand une étape de la vie touche à sa fin, il faut le savoir. Il faut boucler les boucles, fermer les portes, ou clore les chapitres ; appelez ça comme vous voulez. L’important, c’est de pouvoir tourner la page, et laisser filer les moments de la vie qui sont maintenant derrière nous.

-Paulo Coelho-

D’après un excellent article du site nospensees.fr

Tirer des leçons du passé :

(suite…)