Ma vie a t-elle un sens? : grande question

Questionnement sur le sens de la vie, est-il utile de se demander : ma vie a t-elle un sens ? ou pas…. ou alors, est-ce tout simplement des questions existentielles qui nous échoient parce qu’on n’a plus rien d’autre à faire….

Au moins, on se posait moins de problèmes au bon temps des chasseurs-cueilleurs, mais je vous parle d’un temps que les moins de 20.000 ans ne peuvent pas connaître !

Ma vie a t-elle un sens ? Qui la dirige ? à qui est-elle utile ? Les grandes questions existentielles ont toujours fait partie des préoccupations des êtres humains.
Ma vie a t-elle un sens ? Qui la dirige ? à qui est-elle utile ?

«Je ne peux rien écrire de plus. Tout ce que je l’ai écrit semble comme de la paille pour moi, Ma vie a t-elle un sens? ” Saint Thomas d’Aquin

UNE TRADUCTION D’UN ARTICLE ORIGINAL DE PARKER J. PALMER (@PARKERJPALMER), CHRONIQUEUR SUR LE  SITE ONBEING.ORG

Ce sont les mots de Thomas d’Aquin aux catholiques – Saint Thomas d’Aquin, l’un des philosophes et des théologiens les plus influents du monde occidental – prononcés trois mois avant sa mort en 1274, ma vie a t-elle un sens, en aura t’elle un quand j’aurai disparu, le souhaiter n’est-il pas pêcher par orgueil ? Thomas d’Aquin a tenté de répondre à une question posée par les gens issus de tous les domaines de la vie, des parents plombiers aux professeurs, [NDT : Je ne suis pas certain qu’il y ait eu des plombiers au XIII° siècle, quant aux professeurs, les premières universités sont apparues au siècle précédent, ça ne devait pas être répandu non plus, mais le propos de l’auteur ne se situe pas à ce niveau] je ne suis les gens vous aiment et moi qui ne parviendrai jamais à clôturer la célébrité de Thomas d’Aquin . Il est demandé par les adultes de tous âges, mais peut-être de façon plus insistante par les anciens qui se demandent si ils vont laisser quelque chose d’une grande valeur derrière eux en mourant : ma vie a-t-elle un sens?

Ma vie a-t-elle un sens ?

À 77 ans, je trouve que la question monte en moi, plus souvent que quand j’étais jeune. Parfois, je suis capable d’affirmer que j’ai fait des contributions significatives dans au moins certaines parties de ma vie personnelle et professionnelle. À d’autres moments, tout ce que j’ai fait me semble aussi fragiles et inflammable que la paille .

Si vous avez déjà été abattu par le passé concernant le sens de votre vie, vous savez que rassurer les autres, peu importe la façon généreuse, ne fait absolument pas l’affaire. Tout le monde doit répondre à la question pour lui ou elle-même, c’est au au moins ce que je pensais jusqu’à 05h15 le jeudi 12 mai !

Je commençais ma journée comme je le fais toujours, avec du café et de la poésie, quand je suis tombé sur un poème sur la nature de l’amour par le prix Nobel, poète polonais Czeslaw Milosz. Comme je l’ai lu et relu, j’ai commencé à méditer sur le fait que la question : “Est-ce que ma vie a un sens?” est une impasse totale. Que je me donne un satisfecit ou un blâme, il y a une faille au cœur de la question – une faille créée par notre vieil ennemi, l’ego démesuré. Voici le poème qui m’a ouvert les yeux:

Amour

L’amour signifie apprendre à se regarder soi-même

C’est aussi la façon dont on regarde les choses lointaines

Car vous êtes seulement une chose parmi d’autres.

Et quiconque voit Cette Voie guérit son cœur,

Sans le savoir, à partir de divers maux.

Un oiseau et un arbre lui disent : ami.

Puis il veut se servir de lui-même et des choses

Alors qu’ils arrivent dans la lueur de la maturité.

Peu importe s’il sait ce qu’il sert ou pas :

Qui sert le mieux ne comprend pas toujours.

Il y a la vérité et la libération de ces deux dernières lignes. Souvent, la vérité est que je ne sais pas qui ou quoi servir. La chose que je m’évertue à atteindre se révèle être moins significative que ses conséquences imprévues et inconnues, très souvent.

Ma vie a-t-elle un sens en fin de compte ?

Je me souviens, par exemple, que j’ai donné pas mal de conférences en Août, mon intention était de subjuguer le public avec la puissance de mes idées, mais ils n’étaient pas impressionnés. Il a fallu des semaines pour effacer le goût amer de l’éch

Saint Thomas d'Aquin, lui aussi s'est posé cette question existentielle ma vie a t-elle un sens ?
Saint Thomas d’Aquin, lui aussi s’est posé cette question existentielle ma vie a t-elle un sens ?

ec de ma bouche. Des années plus tard, par une chance rare, j’ai rencontré une personne qui avait été dans cet auditoire.

 

«Je suis heureuse de vous rencontrer,” dit-elle. “Je voulais vous dire combien votre discours a tout changé pour moi. »

Ses mots étaient un puissant rappel que je n’ai souvent pas de contrôle ni même une idée précise que je donne au sens de ma vie. Tout ce qui est en mon pouvoir sont mes propres intentions et ma volonté de me donner à eux, dans ces circonstances, Ma vie a t-elle un sens? je répondrai Oui, même si je n’ai pas maîtriser la façon de le faire…

Comme Milosz dit:

« Peu importe s’il [elle] sait ce qu’il [elle] sert ou pas. »

Le poète poursuit en disant: «Qui sert le mieux ne comprend pas toujours.» Ces mots, je trouve sont libérateurs Parce qu’il y a tant de choses dans la vie qui sont profondément enveloppées de mystère. Quand je suis sûr que je sais exactement ce que je fais et pourquoi – si sûr que je manque des indices essentiels sur ce qui est vraiment nécessaire et ce que je dois vraiment offrir – c’est un signe que mon ego est en fonction et que c’est dangereux. Mes meilleures offres proviennent d’un endroit plus profond, intuitif que je ne peux appeler mon âme. Embrassant le fait qu’il n’y a aucun moyen de savoir avec précision qui ou ce qu’est-ce qui me sert à me libérer de la domination de mon ego.

En parlant de l’ego, les premières lignes du poème de Milosz sont un défi direct à sa domination :

« L’amour signifie apprendre à se regarder soi-même / C’est aussi la façon dont on regarde les choses lointaines / Car vous êtes seulement une chose parmi d’autres »

Ah, oui, maintenant je me souviens : je ne suis le soleil au centre du système solaire de personne ! Si je me mets là avec l’insistance que ma vie a un sens particulier de quelque sorte, je vais mourir dans le désespoir, ou l’illusion. Alors, dans ce cas-là, Ma vie a t-elle un sens? je dirai non !

La paix vient quand je comprends que je suis “une seule chose parmi d’autres, « ni plus ni moins important que l’oiseau et l’arbre dont Milosz parle dans son poème. Il y a beaucoup de choses que j’ignore sur les oiseaux et les arbres, mais par contre, ce que je sais : c’est qu’ils ne se demandent pas, ou ne se soucient pas de savoir si leurs vies ont un sens. Ils seront tout simplement ce qu’ils sont et, dans le processus, ils servent à des gens comme moi qui sont élevés par leur présence.

Ma vie a t-elle un sens et lequel ?

Milosz dit: «celui qui voit Cette voie guérit son cœur, / Sans le savoir, à partir de divers maux.” Maintes et maintes fois, cela a été mon expérience. Il n’y a rien comme une promenade dans les bois, à côté de l’océan, dans les montagnes ou à travers le désert pour mettre ma vie en perspective et m’aider à mettre de nouveau du cœur à l’ouvrage Dans des endroits comme ceux-ci, les choses de la nature se lient d’amitié avec mon âme – comme dit Milosz elles feront en sorte – que je l’installerai dans la connaissance réconfortante que je suis « une seule chose parmi d’autres. »

Une démonstration d’humilité en fait !

Ensuite, il y a de belles paroles de Milosz concernant le fait de permettre à soi-même et au monde des choses de «se tenir à la lueur de la maturité.” S’il vous plaît ne me demandez pas exactement ce que cela signifie, parce que je ne sais pas! Mais je sais ceci: une fois que je comprends que je ne suis le soleil au centre du système solaire de personne, je ne peux faire un pas de côté, pour arrêter la projection d’ombre que je fait partout où je vais, laisser le vrai soleil briller sur tout le monde et tout ce qui rend toutes choses mûres avec la lueur d’une nouvelle vie !

Cela, paraît-il, il est la définition ultime de Milosz de l’amour, et ça marche pour moi…

Donc, pour le moment, je reste tranquille avec la notion que je ne dois pas poser ou répondre à la question: «Est-ce que ma vie a un sens ?” Tout ce que je dois faire est de continuer à vivre comme un parmi d’autres, comme je le peux , en espérant aider moi-même et d’autres “tenir à la lueur de la maturité.”

Si cette grande question, ma vie a t-elle un sens ou pas….? me revient dans les prochains jours ou semaines, et que je me trouve en mal à répondre avec un «Oui» ou esquiver la question avec un “Non,” je ne serai pas surpris. En ce qui concerne les évasions comme celle que le poème de Milosz m’a donné, je suis un récidiviste long de la vie – ou, pour le tourner positivement mûres, ré-apprenant tout au long de ma vie.

Il est difficile de maîtriser l’ego gonflé et perdre l’âme aventureuse. Mais chaque fois que nous pouvons le faire, cela nous sauve de la douleur et sert bien le monde. Donc, si vous me voyez dans la rue un jour, tranquillement murmurant «une seule chose parmi d’autres, une seule chose parmi d’autres,” vous savez que je travaille encore – ou il travaille toujours sur moi. Ma vie a t-elle un sens ? : Peut êtrre simplement celui de combattre mon ego ???

email

Auteur : CDS-Mon Carré De Sable-Michel Mougenot

CE BLOG REFLÈTE LA DÉMARCHE D'UN AUTODIDACTE QUI S’INTÉRESSE AU MONDE DANS LEQUEL IL VIT. Mes Adresses : https://moncarredesable.com/ http://moncarredesable.fr/ michel.mougenot@moncarredesable.com https://www.youtube.com/channel/UCw7jtBpy6TmdSrtuRiTKz2Q https://www.facebook.com/MON-CARRÉ-De-SABLE-moncarredesablecom-172321726472511/

3 réflexions sur « Ma vie a t-elle un sens? : grande question »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.