Retrouvailles avec Mischka ; NDE, EMI

Retrouvailles-mischka-ndeexperience-mon-carre-de-sable.jpg

Un entretien avec Mishka : EMI, les états modifiés de conscience

Il y a 27 mois aujourd’hui j’ai « rencontré » un individu bien singulier, c’était le 11 août 2017, un être doté d’une sagesse immense, héritage d’un parcours de vie très particulier.

Cette rencontre allait déboucher sur la conviction d’avoir reçu des informations majeures (une initiation ?) qui me bouleversent encore aujourd’hui : je ressens encore inchangée la réaction que ces révélations avaient provoqué dans mon esprit.

Cette rencontre avec Mishka m’avait laissé un sentiment très intense que ce ne serait pas la dernière fois que je le rencontrerais, j’avais même l’intuition qu’il se manifesterait à nouveau et qu’il viendrait m’apporter d’autres pistes de réflexion…

Aujourd’hui, cela a donc été une surprise attendue que de le voir apparaître à nouveau, comme s’il ne s’était absenté que depuis quelques jours, nous nous sommes salués avec chaleur, complicité et sérénité.

Pour rappel : 

Mishka révélations
Mishka réincarnation ; c’est l’incroyable aventure que j’ai vécue ce début du mois d’août. Comme abordé dans l’article précédent, la réincarnation est un phénomène considéré comme réel par une majorité d’êtres humains sur notre planète, ce qui veut dire que si on devait décider au suffrage universel si la réincarnation est réelle ou non, la majorité voterait « OUI » sans contestation possible.
Mishka révélations suite

Mes sens en éveil, nous avons commencé à échanger, il ne m’a pas parlé des occupations de ses deux dernières années comme si le temps dans cet intervalle n’avait pas existé, nous avons immédiatement abordé des sujets importants.

« Il y a de plus en plus de personnes, me dit-il, qui témoignent d’expériences subtiles alors qu’elles vivent un événement qui leur fait frôler la mort, que ce soit un grave problème de santé ou un accident de la route, on appelle ça une EMI ou NDE – expérience de mort imminente ou son équivalent en anglais : near death experience –

Dans certains cas, il est toutefois possible de vivre une expérience similaire sans avoir atteint un épisode extrême, on parle alors de sortie de son corps, qui s’exprime par la sensation très nette que nous pouvons nous « dédoubler » phénomène qui se traduit par le fait que nous ressentons nous échapper de notre corps physique et que nous pouvons nous déplacer sans subir les contraintes physiques d’espace et de temps.

Et bien, me dit Miska, j’ai eu cette expérience et je peux te dire que vivre une telle aventure débouche sur plusieurs effets dans mon cas. »

Il m’a alors conté son histoire qui est étonnante à plusieurs niveaux.

Mishka a vécu des bouleversements dans sa vie ces dernières années, il a eu la chance de savoir relever les défis qui ont émaillés sa vie et l’immense avantage de toutes ces épreuves qui se sont présentées à lui, c’est principalement de lui avoir permis d’acquérir une résilience exceptionnelle !
L’autre fait important est que Mishka s’est mis à se documenter, s’instruire de manière compulsive, rechercher tous les enseignements qui lui étaient accessibles pour parfaire ses connaissances, sa compréhension personnelle et celle du monde autour de lui.

Il a doucement travaillé son intuition et ses capacités sensibles se sont accrues significativement au point que sa sagesse et sa clairvoyance ont effectué un saut quantique en l’espace d’une dizaine d’années de transformations constantes.

C’est bien évidemment la trajectoire idéale dans toutes les démarches initiatiques, celle qui mène assurément sur la voie de la Maîtrise après avoir fait correctement son apprentissage et avoir gravi toutes les marches.

Mais il ne faut surtout pas croire que l’ascension s’arrête un jour, le chemin vers la perfection est une route ininterrompue dans son essence et son atteinte illusoire n’en est pas moins une quête de tous les jours.

Retrouvailles-mischka-mythe-sisyphe-mon-carre-de-sable
Sisyphe : Figures & Mythes de Pierre Brunel , Aeneas Bastian

Ceci est merveilleusement illustré par le mythe de Sisyphe !

« Ce qui est remarquable, me confie-t-il, c’est que j’ai acquis des dons de plus en plus précieux à la suite de ces expériences de sorties que je contrôlais de mieux en mieux, une qui était très utile m’a permis à plusieurs reprises de réparer des appareils électriques juste en les démontant et en les remontant, je me suis également aperçu que je possédais des dons de guérison, encore limités mais néanmoins en progression !
J’ai également acquis la capacité de remonter dans ma mémoire, cette faculté a été plus délicate dans la mesure où je me suis rappelé avoir été abusé dans ma jeunesse alors que j’étais en pension, le plus terrible a été d’apprendre qu’un scandale aurait dû éclater mais ces faits ont été couverts par la direction de l’école et mes parents n’ont pas ébruité l’affaire : j’ai eu la preuve que ma mère était au courant quand j’ai demandé si elle avait été informé de cette nouvelle criminelle, elle m’a répondu qu’elle ne voulait plus entendre parler de cette affaire !…
des faits qui remontaient aux années 70, la mise au point n’ayant été faite que plus de quarante ans plus tard.

Le traumatisme est resté enfoui pendant des décennies dans les tréfonds de ma mémoire avant qu’il ne surgisse comme une véritable bombe à retardement.
J’ai appris que c’est typique quand on vit un épisode traumatisant, l’individu pour protéger son intégrité développe une amnésie qui lui est salvatrice, mais cet oubli peut s’estomper dans différents contexte, tel fut le cas ici. Le besoin de savoir et de questionner une vieille personne avait comme mobile de savoir si une mère savait ce qui était arrivé à son fils et si elle avait été informée de tout, mais avait préféré se taire, il est vrai que connaître la vérité était risqué, mais cela a été profitable plutôt que de rester dans l’ignorance ….

Imagine-toi comment je l’ai vécu me dit Mishka, avec dans la voix un trémolo que je ne lui avais jamais connu.

Le sentiment de se sentir abandonné ou trahi par sa propre famille, que cela soit les parents ou dans la fratrie (Mishka m’a confié l’avoir avoué à sa sœur à la même époque – en 2017 – mais qui n’a pas daigné réagir plus que ça) est sans doute le pire sentiment de trahison que l’on puisse ressentir, le sentiment d’injustice le plus douloureux.

Mishka a mis du temps à surmonter cette nouvelle telle une plaie qui n’avait pas été guérie et qui s’est rouverte encore plus béante par l’insouciance de sa mère que par l’agression sexuelle elle-même.

Quoi qu’il en soit, la guérison qui a fini par survenir n’a fait que renforcer son mental, malgré son amertume de s’être une fois de plus senti négligé par ses proches et a fait en sorte qu’il regarde maintenant la vie avec beaucoup de recul, les circonstances et les aléas de la vie avec beaucoup de détachement, il sait maintenant relativiser et juger ses semblables avec une grande perspicacité.

Il sait quelles sont les faiblesses que la plupart tentent de dissimuler aux autres, il ressent implacablement les énergies et devient très difficile à tromper.
Toutes ces épreuves ont également contribué à lui donner une philosophie de vie basée sur un sentiment d’indépendance et de distanciation par rapports aux événements et aux individus, il est de plus en plus détaché du mode de vie basé sur la consommation à tous prix, sur le paraître et tout ce qui devient secondaire dans ce monde superficiel.
Il me dit finalement que le temps est proche où les êtres humains éveillés, conscients, vont finir par balayer toutes ces anciennes habitudes qui nous collent à la peau au risque de détruire ce monde !
Que l’humanité disparaisse, rien à faire, au contraire ce serait une bonne nouvelle,
mais il serait temps que nous sachions vivre et aimer de manière inconditionnelle plutôt que de vivre dans la crainte, la peur, le mensonge, l’hypocrisie et l’égoïsme !

Sans une profonde prise de conscience, c’est peine perdue…
Nous nous sommes quittés sur ce constat, il m’a promis de revenir !

email

Auteur : Michel Mougenot

Rédacteur, biographe professionnel, écrivain public, blogueur (moncarredesable.com), stratégie webmarketing, copywriting Mes compétences sont entièrement consacrées à ma passion pour l'écriture. Depuis tout jeune le besoin d'écrire s'est fait sentir, celui de lire l'avait précédé immédiatement, tout livre qui me tombait sous la main était dévoré rapidement ce qui m'a donné très rapidement un don pour la rédaction et la création... Roquebrune-Cap-Martin, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Une réflexion sur « Retrouvailles avec Mischka ; NDE, EMI »

  1. Une étudiante en programmation informatique a subi une intervention chirurgicale au Costa Rica et est décédée. Mais tout ne s’est pas arrêté là : elle a eu une expérience de la vie après la mort ou expérience de mort imminente, puis elle est retournée dans son corps, allongé à la morgue.

    https://fr.theepochtimes.com/etudiante-decedee-se-reveille-a-morgue-raconte-a-de-reintegrer-corps-991851.html?fbclid=IwAR3vkOTMakE05dg8wXglVJcA6HJ9GETFlVkJlPCmWyQXk0AWE3VLJvT0NOs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.