«NOUS AVONS ORDRE D’IGNORER LES CRIMES COMMIS PAR LES MIGRANTS !»

par | Jan 10, 2016 | Démocratie et dictature, Mon Carré De Sable, MONDE | 0 commentaires

Les terribles attaques et agressions sexuelles survenus à Cologne et dans d’autres villes d’Allemagne n’en finissent pas de secouer le pays. De plus en plus, de nouveaux délits sont mis en lumière.

 
Les attaques de Cologne ont déjà contraint Angela Merkel à changer de stratégie en souhaitant le vote d’une loi qui permettrait d’expulser les réfugiés qui sont condamnés par la justice à une peine avec sursis, alors que la loi actuelle envisage une telle éventualité uniquement pour les condamnés devant passer au moins trois ans derrière les barreaux. « Cologne a tout changé », résume Volker Bouffier, le ministre-président conservateur (CDU) de Hesse. Comment aujourd’hui affirmer le contraire ?
 

Migrants : Cologne a tout changé en Allemagne 
Version originale
Hessen: Ein hochrangiger Polizeibeamter aus Frankfurt/M. erklärt BILD: „Bei Straftaten von Tatverdächtigen, die eine ausländische Nationalität haben und in einer Erstaufnahmeeinrichtung gemeldet sind, legen wir den Fall auf dem Schreibtisch sofort zur Seite.“
Der Beamte weiter: „Es gibt die strikte Anweisung der Behördenleitung, über Vergehen, die von Flüchtlingen begangen werden, nicht zu berichten. Nur direkte Anfragen von Medienvertretern zu solche Taten sollen beantwortet werden.“

Traduction :

Région du Hesse : Un policier haut gradé de Francfort explique au BILD :« Pour les délits commis par des criminels possédant une nationalité étrangère et qui sont enregistrés dans un centré de réfugiés, nous classons immédiatement le dossier sans suite ».
Le policier continue : « Il y a de strictes instructions venant de la hiérarchie pour ne pas reporter les crimes et délits perpétrés par les migrants. Seules des requêtes directes émises par des journalistes ou des médias peuvent être suivis d’effet ».
http://www.fdesouche.com/688521-un-policier-allemand-nous-avons-ordre-dignorer-les-crimes-commis-par-les-migrants.
Source Das Bild
 
La manipulation et les mensonges à grande échelle pour endormir la méfiance du peuple un instant ébranlé par Cologne, c’est maintenant.
Cela confirme bien que des ordres ont été donnés pour que la police taise ce qui s’est passé le 31 décembre et peut-être même pour qu’elle n’intervienne pas.
Merkel aime tant ses petits réfugiés et déteste tant ses concitoyennes que les idées les plus folles ne paraissent plus absurdes. Merkel main dans la main avec l’Etat Islamique pour que ses petits protégés se sentent bien, qu’il n’y ait pas d’attentat sur le sol allemand et pour obliger les Allemandes à respecter la charia ?

Il y aura un avant et un après Cologne en Allemagne

 
Il y aura un avant et un après Cologne en Allemagne. Les agressions de nombreuses femmes lors de la nuit de la Saint-Sylvestre dans la plus grande ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont provoqué un choc profond et durable dans tout le pays. Après avoir accueilli à bras ouverts les demandeurs d’asile, les Allemands commencent aujourd’hui à en avoir peur. Les nouvelles qu’ils lisent chaque jour dans la presse renforcent leurs craintes. Vingt-deux des 32 suspects qui ont été appréhendés par les forces de l’ordre sont des migrants tout juste arrivés en République fédérale.
Selon le dernier bilan des plaintes déposées dans les commissariats de Cologne, 516 femmes ont été victimes de vols à la tire ou d’abus sexuels lors des premières heures de l’année 2016. Mais d’autres agressions ont également eu lieu à Hambourg, Stuttgart et Francfort. Les Allemands ne se sentent aujourd’hui plus en sécurité. Une enquête de l’institut Emnid publiée dans l’édition dominicale du quotidien populaire Bild montre que près d’une personne sur deux (49 %) pense que les attaques de la Saint-Sylvestre pourraient avoir lieu chez elle, et 39 % des sondés jugent la police incapable de les protéger. Une autre étude révélée par RTL affirme que 57 % des Allemands estiment que la criminalité va augmenter en raison de l’arrivée des demandeurs d’asile. Ces craintes commencent aujourd’hui à laisser place à la colère.

« Chasse à l’homme »

Samedi, des centaines de femmes ont manifesté devant la cathédrale et la gare de Cologne, où ont eu lieu les agressions de la Saint-Sylvestre. Les 1 700 partisans du mouvement islamophobe Pegida, qui avaient quitté leur bastion de Dresde pour se rendre ce week-end dans la Ruhr, ont quant à eux été dispersés par les canons à eau de la police. Plus inquiétant encore, une vingtaine de personnes ont attaqué dimanche en début de soirée des étrangers de nationalité pakistanaise et syrienne autour de la gare. Selon le quotidien local Express, ces agresseurs, qui comprendraient des hooligans et des videurs de boîte de nuit, auraient répondu à un message diffusé sur Facebook appelant à une « chasse à l’homme » dans la ville afin de la « nettoyer ».
Agressions sexuelles de Cologne : toute l’Allemagne touchée ?
Si l’immense majorité des Allemands s’oppose à ces attaques racistes, de plus en plus de particuliers commencent à penser que leur pays ne parviendra pas à gérer l’afflux de migrants qui continuent d’arriver chaque jour malgré le froid hivernal. Lors de la première semaine de janvier, 22 000 demandeurs d’asile ont été enregistrés par les autorités, mais les communes ne savent plus où les loger. Des centaines de bureaux, d’écoles et de salles de sport ont déjà été réquisitionnés pour abriter les 1,1 million de personnes arrivées l’an dernier. Chaque mairie a reçu son « quota » de réfugiés à accueillir, mais les élus ne trouvent plus de maisons ou d’appartements à louer et les écoles manquent de place pour les enfants. Pensant arriver dans un pays de cocagne, les demandeurs d’asile se plaignent de plus en plus de la lenteur des procédures administratives et un nombre croissant d’Allemands affirme ne pas comprendre leur mécontentement.

Merkel poussée à changer de stratégie

Les attaques de Cologne ont déjà contraint Angela Merkel à changer de stratégie en souhaitant le vote d’une loi qui permettrait d’expulser les réfugiés qui sont condamnés par la justice à une peine avec sursis, alors que la loi actuelle envisage une telle éventualité uniquement pour les condamnés devant passer au moins trois ans derrière les barreaux. « Cologne a tout changé », résume Volker Bouffier, le ministre-président conservateur (CDU) de Hesse. Comment aujourd’hui affirmer le contraire ?

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blogue Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Webmestre

La conception, la gestion et l’entretien du Site  “Mon Carré de Sable” sont assurés par : Michel Mougenot

“CDS – Mon Carré de Sable”

Michel Mougenot gère également les Sites suivants  :

Le Site Crisalida Rebozo Québec

Le Site Kazilik

Le site Bloomfelt

le mode de subsistance de mon carré de de sable

Ce site vous plait ? merci de bâtir Mon Carré De Sable
Nous avons décidé que Mon Carré De Sable reste un blog indépendant, libre et gratuit ! Néanmoins, celà me prend des centaines d'heures par mois en recherches, rédaction et gestion informatique et multimédia. Toutefois, c'est un choix raisonné et assumé depuis le début qu'il est hors de question de remettre en cause.

Si vous trouvez du bonheur, de la joie, de l'intérêt et ou de valeur dans ce que je fais, s'il vous plaît envisagez de devenir membre et de soutenir mon initiative avec un don mensuel récurrent de votre choix, d'une valeur comprise entre café (ou un cappuccino !) un et un bon dîner (un soir de Saint-Valentin ? 🙂 )

DONATION MENSUELLE – À TITRE INDICATIF

♥ 3 € / mois
♥ 5 € / mois
♥ 7 € / mois
♥ 10 € / mois
♥ 25 € / mois
♥ ??? € / mois

Oui je soutiens Mon Carré de Sable !

J’aimerais vous recommander de visiter 3 sites auxquels je tiens tout particulièrement, le premier s’appelle Kazilik, c’est le site d’une artiste niçoise qui fait des créations très originales, le second s’appelle Crisalida Rebozo Québec, comme son nom l’indique il traite de la technique du rebozo par deux femmes formidables dans la province du Québec et le troisième est le site d’une artiste Internationale qui travaille le feutre. D’origine hollandaise, elle vit au Québec. Ci-dessous, les boutons pour accéder à leurs pages ; excellente visite !