Les micro humains – Bernard Werber

par | Jan 4, 2016 | INDIVIDU, Les Arts et Cultures, Mon Carré De Sable | 0 commentaires

Je viens de terminer le livre de Werber, Les micro humains

En introduction du livre Les micro humains, figure cet article concernant le processus de la métamorphose.

<<La métamorphose d’un être obéit à plusieurs étapes successives.
La première phase est la prise de conscience qui entraîne la volonté de changement.
Dans la seconde phase, la chenille doit se purger du passé. Elle est prise de violentes coliques, diarrhées, de vomissements. C’est une purification nécessaire mais douloureuse.
Enfin nettoyée et allégée, elle s’accroche la tête en bas  à une branche et tisse un cocon de soie protecteur. Derrière ce rideau épais et opaque qui va la dissimuler à la lumière et aux regards, elle se prépare.
Le temps venu le voile de soie se déchire. La chenille se révèle sous sa nouvelle forme : une chrysalide.
Immobile, respirant au ralenti, elle ressemble à une momie laquée. Cependant, la chrysalide est très vulnérable. Pour ne pas attirer l’attention elle se fond dans le décor ambiant en prenant la couleur mais aussi l’apparence d’un fruit, d’une feuille ou d’un bourgeon. Durant cette période elle se retrouve complètement aveugle et dépendante d’événements extérieurs sur lesquels elle n’a aucune prise et contre lesquels elle ne peut pas se défendre.
C’est le hasard qui fera que la chrysalide survivra à cette phase indispensable mais très délicate de son évolution.>>

Encyclopédie du Savoir relatif et absolu Edmond Wells, tome VII 

Je me suis plongé dans le livre de l’auteur des Fourmis, Les micro humains

Je me suis demandé si j’allais être intéressé par cet ouvrage, mais finalement en quelques pages je trouve le thème très intéressant, passionnant même…
C’est une compagnie de biotechnologie qui “fabrique” des microhumains au 1/10 de notre taille, ils sont élevé dans un environnement qui est exactement une réduction du notre et les femmes sont louées pour des missions facturées comme des sauvetages de travailleurs dans les mines ou pour éteindre la centrale de Fukushima, mais il y a plein d’autres débouchés…
Les hommes sont limités à seulement 10% de la communauté, ne sont que géniteurs et ne sortent jamais de la “Cité” (pour en contrôler la reproduction et la population) qui sert aussi de pouponnière pour ces mini-humains mais qui ont des capacités de résistance supérieures à nous.
Ces petits êtres sont dans une prison dorée, utilisés pour leurs capacités et leur spécificités, les scientifiques qui les produisent ont induit chez eux le sentiment de la dévotion et de la déférence pour leurs créateurs : un système de religion !
La magie de l’intrigue est que dès le début, l’auteur fait un parallèle saisissant avec des propres mythes créateurs de nos civilisations anciennes où partout il est fait mention que nous avons été visités par des Géants qui ont créé nos propres mondes : les Mayas, l’Égypte, Sumer, les Celtes, dans toutes ces traditions il est fait mention de Géants aux pouvoirs extraordinaires, dix fois plus grands que nous …
Je viens donc d’être happé par ce scénario d’autant plus qu’arrivé là où j’en suis, les micro humain expriment le désir de se sauver de leur prison de verre et d’expérimenter la Liberté !

J’ai aimé les thèmes développés dans ce  roman :

Qu’est-ce qu’un humain, qu’est-ce qui nous caractérise en tant qu’individu c’est la question que pose le livre Les micro humains?

Dans l’antiquité, chez les Grecs et les Romains, les femmes et les esclaves n’étaient pas les égaux des hommes.
Il n’y a que depuis 100 ans et moins que les femmes ont le droit de vote et sont affranchies du mari ou du père…
Les noirs, les autochtones, les primitifs eux non plus n’avaient pas entièrement le statut d’Être humain, avec le XVIIIe S et les Lumières ça a commencé à changer, mais je me rappelle qu’aux USA Angela Davis et Luther King sont nos contemporains ! On est encore loin du but, même maintenant, je trouve même que nos sociétés régressent sur la tolérance et la liberté de mœurs.
Est-ce qu’une espèce, crée par des scientifiques à notre image, qui peut ressentir des émotions, des sentiments et qui possède toutes nos caractéristiques peuvent prétendre à ce statut ? Même s’ils sont 10 fois plus petit que nous ? Et si non, quelle est la taille minimum obligatoire pour pouvoir être approuvé en tant qu’Humain ?
Beaucoup de questions sont posées, l’intrigue met en scène une petite créature modifiée, qui va se rebeller suite à une injustice et va décider de libérer ses consœurs et de se révolter contre la société des “Grands”
Werber, dans Les micro humains, fait un lien avec le mythe des Géants et des mythes fondateurs de nos anciennes civilisations qui se ressemblent étrangement quant à leur genèse
Il suggère donc que l’histoire se répète nous avons été nous même créé génétiquement par des Géants (10X + grands que nous), nous nous sommes révoltés contre eux, oublié nos origines et la dévotions dont nous faisions preuve à leur égard, nous les avons chassés…
et à notre tour nous créons des micro humains 10X plus petits que nous
Le livre fait 500 pages, des événements sont décrits tels la concurrence chinoise qui fabrique des copies
de moins bonne qualité, les aléas des alliances et oppositions politiques
En voyant apparaître les contrefaçons sur le marché, les créateurs originels sont pris de court
Les litiges éclatent entre les actionnaires de la Cie pour la gestion de l’entreprise et la reconnaissance de la condition de leurs “produits” et en plus leurs “produits” qui se rebellent petit à petit, beaucoup de rebondissements
Le rythme du livre va bon train, comme c’est la tendance actuellement (il ne faut pas s’ennuyer !) je n’adore pas particulièrement, j’ai l’impression tout le temps avec ce rythme que l’auteur s’adresse à moi comme si j’avais un trouble d’attention, ça m’irrite un peu, mais bon, il se passe toujours quelque chose
Le rôle de la petite héroïne est bien décrit, ainsi que ses motivations
pour  offrir la liberté et le libre arbitre à ses petites soeur qui ne sont pas toutes aussi courageuses ni aussi déterminées qu’elle
dans le but secret de faire un jour reconnaître au monde que les micro humains
sont bien des humains et non des objets ou des esclaves à la merci des « Grands »!

Finalement, il y a des liens avec la réincarnation et les visions des vies antérieures.

J’ai moins apprécié le fait que le personnage principal, le créateur des micro humains dans le présent a également été le Géant qui a créé notre humanité il y a 8000 ans et qui donc
revit les mêmes aventures dans une nouvelles réincarnation…
Mais dans l’ensemble ce fut agréable à lire, parfois émouvant, pas ennuyant ni long, c’était mon premier écrit de Werber, ça fait un moment

que je veux lire ses fourmis, je crois que j’irai bientôt le chercher…

Les micro humains , Troisième Humanité débute comme un bon Jules Verne, au centre de la Terre. Une expédition scientifique découvre un cimetière de géants sous l'Antarctique. Ces êtres hauts de 17 mètres ne sont autres que nos ancêtres.

Les micro humains ; Demain, l’espèce sera Plus petite Plus féminine Plus résistante Plus solidaire… À l’ère de la 3e Humanité, Que restera-t-il de nous ?

Bonne nouvelle : Bernard Werber s’est remis au travail : les micro humains !

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un projet de société de Bernard Werber : Le livre du voyage - Mon Carré De Sable - […] J’aime beaucoup Werber en tant qu’humaniste et écrivain, je lui ai déjà consacré un … […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blogue Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Webmestre

La conception, la gestion et l’entretien du Site  “Mon Carré de Sable” sont assurés par : Michel Mougenot

“CDS – Mon Carré de Sable”

Michel Mougenot gère également les Sites suivants  :

Le Site Crisalida Rebozo Québec

Le Site Kazilik

Le site Bloomfelt

le mode de subsistance de mon carré de de sable

Ce site vous plait ? merci de bâtir Mon Carré De Sable
Nous avons décidé que Mon Carré De Sable reste un blog indépendant, libre et gratuit ! Néanmoins, celà me prend des centaines d'heures par mois en recherches, rédaction et gestion informatique et multimédia. Toutefois, c'est un choix raisonné et assumé depuis le début qu'il est hors de question de remettre en cause.

Si vous trouvez du bonheur, de la joie, de l'intérêt et ou de valeur dans ce que je fais, s'il vous plaît envisagez de devenir membre et de soutenir mon initiative avec un don mensuel récurrent de votre choix, d'une valeur comprise entre café (ou un cappuccino !) un et un bon dîner (un soir de Saint-Valentin ? 🙂 )

DONATION MENSUELLE – À TITRE INDICATIF

♥ 3 € / mois
♥ 5 € / mois
♥ 7 € / mois
♥ 10 € / mois
♥ 25 € / mois
♥ ??? € / mois

Oui je soutiens Mon Carré de Sable !

J’aimerais vous recommander de visiter 3 sites auxquels je tiens tout particulièrement, le premier s’appelle Kazilik, c’est le site d’une artiste niçoise qui fait des créations très originales, le second s’appelle Crisalida Rebozo Québec, comme son nom l’indique il traite de la technique du rebozo par deux femmes formidables dans la province du Québec et le troisième est le site d’une artiste Internationale qui travaille le feutre. D’origine hollandaise, elle vit au Québec. Ci-dessous, les boutons pour accéder à leurs pages ; excellente visite !