Un projet de société, Werber : « Le Livre du Voyage »

Un projet de société original présenté dans un livre de Bernard Werber : « Le livre du voyage » a retenu mon attention.

Voilà un projet de société vraiment original, le processus retenu prône toutefois une démarche intéressante basée plutôt sur la mise en relief de la vétusté de notre société moderne d’où s’en suivrait un processus actif d’obsolescence programmée visant à la faire se déliter d’elle-même ; et si c’était la formule gagnante de réforme pour instaurer un projet de société tant souhaitée ?! 

Un projet de société actuel, vétuste, impitoyable et parfois violent qu’il faut réformer à tous prix !

Un modèle actuel de fonctionnement vétuste, impitoyable, violent et injuste qui suscite le rejet, parfois avec une violence inouïe à la mesure du sentiment d’injustice ressenti ou même des crimes institutionnels de certains dirigeants despotiques !

Continuer la lecture de « Un projet de société, Werber : « Le Livre du Voyage » »

TAFTA : RAZ DE MARÉE AUX PAYS-BAS !!!

Exclusif. Les électeurs néerlandais demandent un référendum sur le TAFTA – partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (TTIP), laissant ainsi planer le doute sur l’avenir de l’accord de libre-échange USA-UE.

 

TAFTA : Neuf jours après le référendum sur l’accord d’association UE-Ukraine, lors duquel les Néerlandais ont voté non, 100 000 citoyens ont signé une pétition pour réclamer un référendum sur le TAFTA. 300 000 signatures sont nécessaires pour organiser un vote non contraignant sur le sujet, comme ce fut le cas pour le plébiscite sur l’Ukraine.

TAFTA : Neuf jours après le référendum sur l’accord d’association UE-Ukraine, lors duquel les Néerlandais ont voté non, 100 000 citoyens ont signé une pétition pour réclamer un référendum sur le TTIP. 300 000 signatures sont nécessaires pour organiser un vote non contraignant sur le sujet, comme ce fut le cas pour le plébiscite sur l’Ukraine.

Vu sur « Les moutons enragés » : 

« J’ai hésité à censurer le mot « RÉFÉRENDUM » qui en France doit avoir une connotation péjorative, sinon nos politiques proposeraient cela un peu plus souvent… En fait, oligarchie européiste ne supporte pas que la « populace » puisse s’exprimer, à chaque référendum, l’ensemble des non-élus sur-payés lobbyisés européens s’arrachent des cheveux.

ALEXANDRE JARDIN. « C’EST LA FIN D’UN CYCLE !!!»

L’écrivain ALEXANDRE JARDIN vient de lancer avec cinq mouvements citoyens (1) la « Primaire des Français », qui aura vocation à désigner un candidat hors des partis traditionnels. 

 

Une nécessité, selon lui, face à une classe politique incapable de débloquer le pays. Pourquoi avoir choisi de vous engager dans cette « Primaire des Français » alors que vous dénoncez l’obsolescence des partis politiques traditionnels ?

Alexandre Jardin est le fils de Pascal Jardin (1934-1980), écrivain et scénariste, dit le Zubial ; lui-même fils de Jean Jardin (1904-1976), dit le Nain Jaune, homme politique, directeur de cabinet de Pierre Laval sous le régime de Vichy. Il a deux frères, dont le réalisateur Frédéric Jardin et une demi-sœur. Il est le cousin de Stéphane Delajoux.
Avec son mouvement « Bleu, Blanc, Zèbre », l’écrivain Alexandre Jardin oppose les « faizeux » de la société civile à la classe politique traditionnelle qui dirigent le pays
 
Notre initiative ne s’appuie pas sur des partis classiques mais sur des mouvements et des partis citoyens. Or, tous les mouvements citoyens se sont un jour posé la question de savoir s’ils devaient entrer dans le champ politique. Et aujourd’hui, il nous semble qu’il est extrêmement dangereux de laisser fonctionner le système classique.

GLYPHOSATE : LA PROTECTION DE LA SANTÉ EST SECONDAIRE POUR UNE MAJORITÉ DE DÉPUTÉS EUROPÉENS

Le Parlement européen vient de rejeter la proposition de la Commission européenne visant à renouveler pour 15 ans l’autorisation du glyphosate dans l’UE, la substance active de l’herbicide le plus vendu au monde, le RoundUp, commercialisé par Monsanto.

Pourtant, le vote d’aujourd’hui est venu détricoter en grande partie les fortes ambitions de la commission « ‘environnement et santé publique » du parlement européen qui s’était prononcée catégoriquement contre le renouvellement de l’autorisation du glyphosate dans l’Union européenne.

GLYPHOSATE, ROUNDUP, MONSANTO ; « On assiste à une tragédie pour la santé de nos concitoyens et l'environnement. L'EFSA s'est basée sur les travaux de l'Institut allemand d'évaluation des risques (BfR) pour rendre son avis alors que les lacunes de ses travaux sont criantes.
 En Californie, le Roundup est même étiqueté comme produit cancérigène dans les commerces.
Pour Michèle RIVASI, Vice-Présidente Verts-ALE, membre de la Commission environnement et santé publique:

« Nous sommes clairement déçus par ce vote, même s’il n’est que symbolique puisqu’il reviendra à un comité d’experts de trancher en dernier ressort et dans l’opacité à la mi-mai. En commission de l’environnement, notre opposition catégorique à la proposition de la Commission de renouveler pour 15 ans le glyphosate jugé « probablement cancérogène » par l’Organisation mondiale de la santé avait porté ses fruits. Mais les libéraux et les conservateurs sont allés à l’encontre des inquiétudes de nos concitoyen-ne-s en revoyant à la baisse nos ambitions et proposant d’autoriser le glyphosate pour une durée de 7 ans maximale. 

Continuer la lecture de « GLYPHOSATE : LA PROTECTION DE LA SANTÉ EST SECONDAIRE POUR UNE MAJORITÉ DE DÉPUTÉS EUROPÉENS »

élus : des vampires assoiffés d’argent ?

Je fais un article sur deux livres très troublants d’un auteur qui, il faut bien l’avouer sème la controverse, pas pour avancer de fausses rumeurs, ni de fausses affirmations mais au contraire parce qu’il dit tout simplement la réalité et ce qu’il dévoile est totalement révoltant : Nos élus se gavent indécemment sur le dos des contribuables, s’en cachent de moins en moins, un comble !

Qui est cet auteur chasseur d’élus indélicats ?
De quoi parle-t-il et pourquoi cela dérange-t-il les personnes concernées ?

Voyage au pays des élus de la République française et de leurs indécents privilèges inhérents 

philippe-pascot-mon-carre-de-sable : Chasseur d'élus truands :"Philippe Pascot : "Plus tu es un truand, plus tu as de chances d'être réélu" "Délit d'élus" est un livre qui pointe du doigt les politiciens impliqués dans des affaires pénales. Pour Le Point.fr, ses auteurs reviennent sur ce travail."
La loi n’est pas la même pour les élus qui bénéficient d’un régime de faveur et les citoyens lambda. Pourquoi défendent-ils la retraite par répartition alors que la leur est par capitalisation ?
La loi n’est pas la même pour les ÉLUS qui bénéficient d’un régime de faveur et les citoyens lambda. Pourquoi défendent-ils la retraite par répartition alors que la leur est par capitalisation ?
Dans les années 80, François de Closet avait employé un néologisme très approprié concernant les Hauts fonctionnaires en leur attribuant des privilégiatures, un terme construit en téléscopant les mots privilèges et villégiatures, mais que penser des « avantages »
 écœurants dont bénéficient ces individus totalement isolés dans les sphères des institutions et des multiples paliers de représentation, offrant des opportunités de vivre royalement au frais des contribuables à qui ils demandent en revanche de se serrer la ceinture… C’est ça aussi que « Nuit Debout » et tous les autres mouvement d’indignation populaire et maintenant de révolte sont en train de combattre, mais, ça, là-haut dans leurs palais de cristal, les élites ne le voient pas venir…
« Ils n’ont plus de pain ?!?!
Qu’ils mangent donc de la brioche »

Libre échange : TAFTA C’EST PAS DE LA DENTELLE

Libre échange = TAFTA – TTIP …

C’EST QUOI CES TRUCS LÀ ??? 

Le 14 juin 2013, le Conseil de l’Union Européenne (chefs d’Etat et de gouvernement) a donné mandat à la Commission Européenne d’ouvrir des négociations avec les États-Unis en vue d’aboutir à un accord transatlantique pour créer le plus vaste marché du monde !!!
Rien que ça …

>Le Libre échange représente aussi une menace démocratique dans la mesure où il permettrait aux multinationales de poursuivre les États devant des tribunaux d’arbitrage privé. Cette vidéo fait état des menaces que représente le projet de traité transatlantique (TAFTA).
Plusieurs dénominations désignent ce projet de « grand marché transatlantique », qu’elles soient anglophones (TAFTA – Trans Atlantic Free Trade agreement ; TTIP – Transatlantic Trade and Investment Partnership) ou francophones (PTCI – Partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement).

PLANÈTE EN DANGER : 7 PROPOSITIONS DE PIERRE RABHI

PLANÈTE EN DANGER : 7 PROPOSITIONS DE PIERRE RABHI POUR VIVRE ET PRENDRE SOIN DE LA VIE
« Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? » La question est posé par Pierre Rabhi dans la Charte Internationale pour la Terre et l’Humanisme qu’il a écrite.
Il y fait le constat des cinq dangers majeurs encourus par notre planète et par l’humanité. L’autre question posée est « quels enfants laisserons-nous à notre planète ? », pour tenter d’y répondre, Pierre Rabhi fait sept propositions pleines de bon sens.

Pierre Rabhi est né en 1938 dans une famille musulmane de Kenadsa, près de Colomb-Béchar, une oasis dans le sud de l'Algérie. Sa mère meurt alors qu'il est âgé de 4 ans. Ses frères vivent à Béchar et Kenadsa.  Son père, forgeron, musicien et poète le confie à l'âge de 5 ans à un couple de Français, un ingénieur et une institutrice, venus travailler dans les houillères du Sud Oranais dans son village natal. Plus tard, son père est contraint de fermer son atelier et de travailler à la mine, ce qui marque la réflexion et la pensée de son fils.
Initiateur du Mouvement Colibris, reconnu expert international pour la lutte contre la désertification, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France.

Planète en danger : 7 propositions de Pierre Rabhi pour Vivre et prendre soin de la vie

QUAND ON SE PLAINT, ON ALTÈRE DURABLEMENT NOTRE CERVEAU

Les sujets de mécontentement dans notre société sont de plus en plus nombreux. On dirait même que le temps s’accélère de plus en plus, que les insatisfactions s’expriment de plus en plus ouvertement et de plus en plus violemment, mettant notre cerveau à mal

 
Les mouvements sociaux actuellement qui se développent en France tels que le mouvement «Nuit Debout » expriment bien le mécontentement des citoyens européens et français plus particulièrement.
On peut toujours évidemment bien soupçonner que ce phénomène est manipulé par quelques organismes qui fonctionnent occultement et qui ont une idée derrière la tête qui va peut être au-delà du raz-le-bol social – il faut savoir à qui profite le crime -, il n’en demeure pas moins vrai que ces expressions vivantes sont tout à fait justifiés par le climat délétère qui règne actuellement un petit peu partout, ça nous prouve finalement que la société n’est pas encore totalement lobotomisée !!!

cerveau en ébullition ! Un élan populaire est en train de naître. Lycéen.ne.s, étudiant.e.s, salarié.e.s syndiqué.e.s ou non, chômeurs en colère, discriminé.e.s en tout genre, syndicalistes réprimé.e.s, paysan.ne.s et écolos zadistes, ça fuse de partout et c’est beau à voir.
 
Justement, à ce titre, le fait de se plaindre n’arrange pas toujours les choses et parfois même produit l’effet inverse.

Outre le fait que la plainte stérile, si elle n’est pas suivie d’action, ne sert absolument à rien ; nous connaissons tous quelqu’un qui fait sa révolution dans son salon devant son ordinateur, relayant des idées – ce qui est déjà une bonne chose en soi évidemment – mais je pense que c’est maintenant loin d’être suffisant, NUIT DEBOUT nous montre la voie que l’action sociale DOIT devenir une action de terrain, concrète et dans la rue, plus seulement dans nos chaumières !!!

Continuer la lecture de « QUAND ON SE PLAINT, ON ALTÈRE DURABLEMENT NOTRE CERVEAU »

UN ÉCOVILLAGE SOLIDAIRE est créé au fin fond du Pérou par une Française

Toutes les initiatives intéressantes (en tout cas que je considère telles) méritent selon moi que l’on en fasse la promotion ou tout ce qui nous est possible de faire pour les faire connaître, dans cette optique, je viens de tomber sur cet article, qui rempli selon moi ces critères, c’est l’histoire de la création d’un écovillage solidaire.

Pour mener à bien son objectif d'écovillage solidaire, elle va créer Inti Eco Lodge, un projet d’écolodge associatif « 100% ecofrendly », en harmonie avec la nature et surtout les communautés locales. Avec son amie Marion, architecte d’intérieur, elles se lancent dans la construction durable d’un écovillage.
Un écovillage solidaire construit au Pérou par une Française
Il est certain que nous nous dirigeons tout droit vers un monde qui va devenir de plus en plus solidaire, respectueux de l’environnement et à la recherche de solutions alternatives à ce que voudraient bien nous imposer des systèmes archaïques, totalement débranchés de la réalité du bonheur mais branché sur l’enrichissement comme ultime but et leur fin justifie grandement leurs moyens – qui en passant sont gigantesques, c’est pour ça qu’ils perdurent encore -. Il ne faut pas se leurer sur la recrudescence de violence d’obscurantisme et d’horreur, se sont des soubresauts évidemment préoccupants dont il faut tenir compte et de manière sans doute beaucoup moins hypocrite que ne le font actuellement tous les dirigeants des pays dit « démocratiques » qualifiés de cet adjectif de par leurs passés, mais qui ne le justifient vraiment plus du tout maintenant, mais cette opinion n’engage que moi.
Donc, place à
Anne de Thélin qui nous parle de son pari fou péruvien !
Merci Anne…

Tout plaquer et partir au Pérou créer un écovillage solidaire.