GLYPHOSATE : LA PROTECTION DE LA SANTÉ EST SECONDAIRE POUR UNE MAJORITÉ DE DÉPUTÉS EUROPÉENS

Le Parlement européen vient de rejeter la proposition de la Commission européenne visant à renouveler pour 15 ans l’autorisation du glyphosate dans l’UE, la substance active de l’herbicide le plus vendu au monde, le RoundUp, commercialisé par Monsanto.

Pourtant, le vote d’aujourd’hui est venu détricoter en grande partie les fortes ambitions de la commission « ‘environnement et santé publique » du parlement européen qui s’était prononcée catégoriquement contre le renouvellement de l’autorisation du glyphosate dans l’Union européenne.

GLYPHOSATE, ROUNDUP, MONSANTO ; « On assiste à une tragédie pour la santé de nos concitoyens et l'environnement. L'EFSA s'est basée sur les travaux de l'Institut allemand d'évaluation des risques (BfR) pour rendre son avis alors que les lacunes de ses travaux sont criantes.
 En Californie, le Roundup est même étiqueté comme produit cancérigène dans les commerces.
Pour Michèle RIVASI, Vice-Présidente Verts-ALE, membre de la Commission environnement et santé publique:

« Nous sommes clairement déçus par ce vote, même s’il n’est que symbolique puisqu’il reviendra à un comité d’experts de trancher en dernier ressort et dans l’opacité à la mi-mai. En commission de l’environnement, notre opposition catégorique à la proposition de la Commission de renouveler pour 15 ans le glyphosate jugé « probablement cancérogène » par l’Organisation mondiale de la santé avait porté ses fruits. Mais les libéraux et les conservateurs sont allés à l’encontre des inquiétudes de nos concitoyen-ne-s en revoyant à la baisse nos ambitions et proposant d’autoriser le glyphosate pour une durée de 7 ans maximale. 

Continuer la lecture de « GLYPHOSATE : LA PROTECTION DE LA SANTÉ EST SECONDAIRE POUR UNE MAJORITÉ DE DÉPUTÉS EUROPÉENS »