L’ÉTRANGER D’ALBERT CAMUS – ARCHÉTYPE CONTEMPORAIN ?

Les dernières actualités me font penser à un roman que j’apprécie énormément, L’Étranger d’Albert Camus.

Les thèses développées dans ce roman dont l’action se passe au temps de la colonisation de l’Algérie par la France, sous-tendent la friction larvée entre deux cultures et un rapport obligatoirement conflictuel puisque tout peuple dominé, entend bien s’affranchir un jour où l’autre avec d’autant plus de violence séparatrice que le colonisateur utilisera la force et la répression pour maintenir son autorité et ses privilèges.

Il faut que les Européens prennent conscience de cette frustration et cette révolte qui a embrasé toutes les anciennes colonies, les exemples sont nombreux, inutile de les rappeler ici.

L’action du livre d'Albert Camus se déroule en Algérie française. Meursault (le narrateur) apprend par un télégramme la mort de sa mère. Il se rend en autocar à l’hospice, près d’Alger. Il n’exprime ni tristesse ni émotion.
L’Étranger d’Albert Camus est  un classique de la littérature et de l’étude des ressorts psychologiques

De plus en plus d’Européens ressentent que cette situation d’occupation se renouvelle mais, cette fois-ci, à leurs dépens. 

Il ne faut effectivement pas négliger le fait que le flot de migrants qui arrive toujours de plus en plus nombreux sur notre continent est perçu comme une menace par les autochtones qui constatent qu’il y a déjà un grand soucis au niveau de l’emploi, des sans abris et surtout du choc provoqué par les gouffres culturels, là aussi, des exemples multiples.

Continuer la lecture de « L’ÉTRANGER D’ALBERT CAMUS – ARCHÉTYPE CONTEMPORAIN ? »