La guerre est à nos portes, qu’on se le dise

par | J Fév, 2016 | Démocratie et dictature, Mon Carré De Sable, MONDE | 0 commentaires

Ce matin nous entendons parler de bombardements sur un hôpital dans le nord de la Syrie, les regards et les accusations se tournent toutes vers l’arme syrienne ou russe, rien n’est encore prouvé mais, en attendant, la guerre est à nos portes !

La guerre est à nos portes, on ne peut plus le nier Avant la crise financière de 2008, l'Islande était au premier rang des pays les plus développés au monde selon l'indice de développement humain (IDH) de 2007 et 2008. Son économie est fondée sur un système d'économie mixte où les services, la finance, la pêche et les industries sont les principaux secteurs. Le pays est membre de l'ONU, du Conseil de l'Europe, de l'OTAN, de l'AELE, de l'OCDE et de l'EEE. L'Islande a déposé sa candidature à l'entrée dans l'Union européenne le 17 juillet 2009, mais celle-ci, gelée à partir du 13 juin 2013, est officiellement retirée le 12 mars 2015.

La guerre est à nos portes !

La guerre est à nos portes, la Turquie est un cheval de Troie.

La guerre est à nos portes, ce qu’il faut se demander c’est :

à qui profite le crime quand la guerre est à nos portes ??? “

Bizarrement il y a eu des raids qui ont été menés par la Turquie dans cette zone à ce moment-là mais je n’insinue rien je n’en sais pas plus que tout le monde mais ça prouve que guerre est à nos portes…
Ce que je sais c’est que les médias ont eu tôt fait d’incriminer un camp sans avoir de preuves, le communiqué de MSF mentionnant qu’ils n’avaient pas pu identifier ces avions observés au moment des frappes.
Je me rappelle que le dernier événement qui ressemblait à ça a été le bombardement d’un hôpital de MSF par des avions américains le 3 octobre dernier  – ce qui a été reconnu par le Pentagone comme une “erreur” mais n’a toutefois pas fait l’objet d’excuses officielles malgré les nombreux morts !!!
 Voilà d’ailleurs ce qu’on pouvait lire à ce sujet sur le site “LE MONDE.FR
“Le bilan s’alourdit après le bombardement américain, dans la nuit du 3 au 4 octobre, de l’hôpital de Médecins sans frontières (MSF), à Kunduz. Selon un nouveau bilan de l’organisation non gouvernementale (ONG) dévoilé dimanche 25 octobre, au moins 30 personnes ont été tuées. Un précédent bilan faisait état de 24 morts.
Ce qui est surprenant c’est que ça n’a fait timidement qu’une modeste apparition, trois petits tours et puis s’en vont … . 

BIENVENUE DANS LE MONDE MANICHÉEN DE LA PROPAGANDE !

Quand je vois ou que j’entends les infos ces derniers temps je me dis que la « machine médiatique » qui diffuse cette (dés)information est toute puissante.
Cette puissance toutefois ne tiens que par le fait que les gens, pour la plupart, puisent la source qui est omniprésente mais univoque malgré son apparence de diversité, c’est justement là que se trouve le piège.
Depuis notre tendre enfance on nous habitue à réagir de manière dualiste, le Bien le Mal, les bons ou les méchants débouchant sur cette phrase qui m’avait révulsé du Président Bush quand il est parti en guerre contre l’Irak et ses prétendues armes de destruction massive : « Vous êtes avec Nous, ou vous êtes contre Nous ! »
And God bless America, off course !

La voie du milieu est la voie, tant pis si la guerre est à nos portes

Toutefois, il apparaît tout le temps qu’il existe une troisième voie au moins et cette voie-là, très souvent, provoque comme un déclic dans notre esprit à chaque fois qu’elle survient dans notre catalogue des possibilités à deux colonnes !
C’est ce que les anglophones appellent le thinking out the box, la solution alternative qui au mieux combine les avantages de chaque côté et en évite les inconvénients, c’est une véritable stratégie de synthèse et de conciliation.
C’est toujours ainsi qu’on a mis fin à des conflits, la tristesse c’est qu’il a fallu qu’on se tape sur la gueule avant et ce n’est qu’en comptant les morts de chaque côté qu’on redécouvre les vertus de la discussion et l’apaisement surtout…
Je vois ce matin que les préparatifs de guerre sont en train de monter tranquillement en puissance en Syrie, la propagande belliqueuse des pays chapeauté par les USA entretient l’opinion publique vis-à-vis de ce tyran démoniaque que représente Bachar El Assad, comme l’étaient avant lui Saddam Hussein, puis Kadhafi, lui aussi doit être exécuté…
Les véritables raisons ne sont toutefois pas humanitaires mais économiques et stratégiques, ce qui fait que c’est pour cette raison que la guerre est inévitable maintenant !
La Syrie représente un territoire clé pour le pétrole. Arabie saoudite et Turquie voudraient s’accaparer l’accès à ce territoire ce qui leur donnerait le contrôle du transport de l’or noir. C’est pourquoi le grain de sable russe dans leur soulier leur fait si mal et le seul moyen de peut être récupérer ce territoire qui leur échappe sera d’aller le reconquérir.
Attendons-nous à voir des étincelles de plus en plus fréquemment dans cette poudrière, car Russes, Syriens, Iraniens et chinois ont décidé tout simplement de s’opposer – maintenant ouvertement – à la stratégie de domination de l’Empire.
Les plus éveillés ont accès à des infos qui parlent et même qui hurlent pour la plupart d’entre elles…
L’économie mondiale est une moribonde maintenue en vie artificiellement par ceux-là même qui maîtrisent l’économie et l’industrie mondiale, ils maîtrisent aussi la finance internationale et les médias.
Ils auto-incrémentent le système pour en vivre, se gaver en étouffant les populations de plus en plus exsangues. Nous sommes tellement pris dans l’engrenage de ce hachoir que tous les pays maintenant empruntent l’argent nécessaire à rembourser les intérêts de la Dette publique, il faut le savoir !

LA GUERRE EST A NOS PORTES : AVEUGLEMENT CONTRÔLÉ ?  

Il y a cette nouvelle en économie qui est passée sous le silence des médias, la santé de l’Islande, ce qui est réellement très significatif  de notre cécité sélective … 
L’information n’a pas fait la Une : «L’Islande a retrouvé son niveau de chômage d’avant la crise.» Un résultat impressionnant pour la petite île indépendante qui a connu l’une des pires crises économiques d’Europe. Depuis sa faillite retentissante en 2008, l’Islande et ses quelque 320.000 habitants ont réussi un retournement économique impressionnant. Avec quelles recettes?
 
Voyons quelques chiffres qui vont nous éclairer peut être :
« Le chômage en Islande est désormais de 1,9%, selon les chiffres officiels, le taux le plus bas depuis 2007. En 2007, le taux de chômage était de 1,3%… Au plus fort de la crise, survenue en 2008, le chômage avait dépassé les 10% (avec des pointes à 12%).
Pourtant, la crise islandaise a été un vrai tsunami pour cette île. «Peu de pays, voire aucun, avaient vécu une débâcle économique aussi catastrophique», notait le FMI à son propos.
Ce petit miracle à l’islandaise s’explique. Selon le Premier ministre, «nous n’aurions pu sortir de la crise si nous avions été membre de l’Union européenne», avait-il dit en novembre 2015. Sigmundur Davíð Gunnlaugsson avait même été plus loin en affirmant que ne pas être membre de la zone euro avait été une chance pour l’Islande: «Si toutes ces dettes avaient été en euros, et si nous avions été obligés de faire la même chose que l’Irlande ou la Grèce et de prendre la responsabilité des dettes des banques en faillite, cela aurait été catastrophique pour nous sur le plan économique.» »

LA GUERRE EST A NOS PORTES : DÉRAPAGE CONTRÔLÉ  !

Il faut se rappeler qu’au plus fort de la crise des subprimes en 2008 – 2009, dans le monde entier les grandes banques, pour avoir trop voulU jouer à faire des profits mirobolants, ont fait faillite avec un effet domino spectaculaire. Les pays ont choisi très généreusement, rubis sur l’ongle, de renflouer les plus grosses banques (et les plus grosses banqueroutes également!) avec l’argent public bien sûr, celui de nos impôts !
l’Islande a pris totalement le contre-pied avec des mesures très différentes des autres pays européens et américains ; ce pays à suivi avec calme et détermination ce qu’il jugeait une réponse alternative à ce qui ressemblait à un ultimatum très dualiste : La bourse ou la vie ! Ils ont choisi une option qui n’était pas proposé dans le catalogue, bien leur en a pris !
Non seulement ils ont laissé les banques qui avaient joué avec l’argent des autres assumer leur responsabilités et faire faillite, mais en plus, ils ont foutu au cachot quelques dirigeants de ces banques qui avaient franchement exagéré… 
Je ne peux pas leur donner tort !!!
Même, j’applaudis 

LA GUERRE EST A NOS PORTES, LE FMI MARCHE SUR DES OEUFS  

Pour l’Islande, cette politique a fonctionné, moins d’entreprises ont fait faillite et il n’y a pas eu d’exode des jeunes comme au Portugal, Espagne ou Irlande, ni de crises sociale et identitaires un peu partout en Europe où la tension sociale exacerbe les passions de plus en plus violemment, surtout que ce chômage qui baisse miraculeusement en Islande escalade des sommets dans le reste du continent.
De nombreux économistes font le parallèle avec le cas grec qui est toujours noyé dans sa dette et l’empilement des plans d’austérité. Mais les deux pays sont loin d’être semblables. La Grèce est enfermée dans les règles de la zone euro alors que l’Islande est libre de ses règles et de sa monnaie. Et a même décidé de ne plus demander son adhésion à l’Europe !
Ce miracle islandais dérange le FMI qui reconnaît prudemment ce retour à la bonne santé qui s’est fait parce que ce pays n’avait pas à supporter les contraintes de faire partie de la zone Euro ; un comble quand on nous dit que c’était justement pour une Europe plus forte que cette zone à été aménagée avec des sacrifices énorme de la population européenne. Le mot de la fin revient au FMI et sa grande lucidité : « Cet ensemble éclectique de mesures a été efficace dans le cas de l’Islande, mais il n’est pas du tout certain que les enseignements à en tirer soient transposables ailleurs, y compris dans la zone euro en crise.»
Parce que l’Islande n’était pas en crise, elle, quand elle a pris toutes ces mesures peut être ?

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blogue Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Webmestre

La conception, la gestion et l’entretien du Site  “Mon Carré de Sable” sont assurés par : Michel Mougenot

“CDS – Mon Carré de Sable”

Michel Mougenot gère également les Sites suivants  :

Le Site Crisalida Rebozo Québec

Le Site Kazilik

Le site Bloomfelt

le mode de subsistance de mon carré de de sable

Ce site vous plait ? merci de bâtir Mon Carré De Sable
Nous avons décidé que Mon Carré De Sable reste un blog indépendant, libre et gratuit ! Néanmoins, celà me prend des centaines d'heures par mois en recherches, rédaction et gestion informatique et multimédia. Toutefois, c'est un choix raisonné et assumé depuis le début qu'il est hors de question de remettre en cause.

Si vous trouvez du bonheur, de la joie, de l'intérêt et ou de valeur dans ce que je fais, s'il vous plaît envisagez de devenir membre et de soutenir mon initiative avec un don mensuel récurrent de votre choix, d'une valeur comprise entre café (ou un cappuccino !) un et un bon dîner (un soir de Saint-Valentin ? 🙂 )

DONATION MENSUELLE – À TITRE INDICATIF

♥ 3 € / mois
♥ 5 € / mois
♥ 7 € / mois
♥ 10 € / mois
♥ 25 € / mois
♥ ??? € / mois

Oui je soutiens Mon Carré de Sable !

J'aimerais vous recommander de visiter 3 sites auxquels je tiens tout particulièrement, le premier s'appelle Kazilik, c'est le site d'une artiste niçoise qui fait des créations très originales, le second s'appelle Crisalida Rebozo Québec, comme son nom l'indique il traite de la technique du rebozo par deux femmes formidables dans la province du Québec et le troisième est le site d'une artiste Internationale qui travaille le feutre. D'origine hollandaise, elle vit au Québec. Ci-dessous, les boutons pour accéder à leurs pages ; excellente visite !