Le Général Christian Piquemal arrêté par les gendarmes à Calais !!!

 

« L’identité de la France est menacée ! »

"Soutien au général Piquemal, injustement et brutalement arrêté à Calais!", a écrit sur son compte Twitter la députée FN Marion Maréchal-Le Pen. Gilbert Collard, député du Var, exprimait lui aussi son mécontentement sur le même réseau social. "Le général Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère, vient d'être arrêté à Calais pour cause de manifestation: une honte!" a-t-il écrit:
Christian Piquemal, Gal 4 étoiles de la Légion étrangère à la retraite, arrêté hier à Calais.

DERNIÈRES MINUTES : Christian Piquemal, ancien Parachutiste Colonial, fidèle à sa patrie, soutien de notre culture et de notre civilisation. « Patriote bien campé dans mes Rangers, je suis et demeure dans les rangs des Résistants pour que renaissent les valeurs de la France. » Les événements vont très vite, le général Piquemal est en garde à vue et sera jugé demain lundi !Comme quoi, quand les services de polices et de justice veulent aller vite ils sont diablement efficaces … 

TRÈS TRÈS GRAVE ! 
CALAIS – Une arrestation qui ne passe pas du côté de l’extrême droite. Christian Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère de 1994 à 1999 (et qui n’est plus en service actif) fait partie de la vingtaine de personnes interpellées à Calais lors du rassemblement anti-migrants organisé samedi 6 février – malgré son interdiction – à l’appel du mouvement islamophobe Pegida.
Joint par l’AFP, le service communication de l’armée de terre “n’a pas souhaité faire de commentaire” sur l’interpellation du général. La préfecture n’était pas en mesure de préciser si le militaire faisait partie des dix gardés à vue. Mais samedi soir, de nombreuses réactions à l’arrestation du militaire venues de l’extrême droite agitaient déjà les réseaux sociaux.
 

Que fait-on de notre Liberté d’expression et de notre droit à la sécurité ? 

 
Je n’ai généralement pas tellement l’envie de communiquer mon état d’esprit face à l’actualité, les journaux et les magazines @ sont bien plus adaptés à des réactions “à chaud”, mieux équipés, plus compétents, en quelques mots ils font leur boulot à la condition (MAIS QUELLE CONDITION !) qu’il soient libres et indépendants de publier leurs opinions et de reporter la vérité d’une façon honnête, vérifiée. Au pire, s’il n’ont pas l’honnêteté, il devraient en respecter l’éthique de la profession et en dernier ressort le code de déontologie du journalisme. 
Ce qui se passe en ce moment en Europe, et plus particulièrement en France est totalement inacceptable : les Français ne doivent plus accepter une injustice de plus  qui leur soit faite à leur liberté d’expression ! 
 
Le constat est préoccupant, prémisse de guerre civile en France 
Ceci n’est pas une menace mais une constatation : il est dangereux et suicidaire de faire preuve de tant de tolérance vis-à-vis des exactions de plus en plus violentes de la part d’une frange de migrants, de plus en plus nombreux et incontrôlables sur notre territoire, sans risquer de créer une véritable explosion sociale menant à une guérilla civile violente et sanglante.
Comprenez-moi bien, je ne m’engage surtout pas dans un discours politique, ni ne veut verser dans le débat humanitaire, ces migrant fuient la guerre chez eux pour la plupart, il n’est pas question de blâmer quiconque veut mettre sa vie en sécurité !
Il ne faut par contre pas faire de l’angélisme et penser que ces migrants, constitués de famille certes, mais d’une proportion d’hommes ayant entre 18 et 40 ans qui varie autour de 70%, ne constituent pas un risque immense d’avoir été infiltrés par des extrémistes qui vont vouloir mettre en péril notre organisation sociale et notre population. 
Les autorités semblent totalement manquer à leur devoir de protection et de prévoyance en étant aussi “laxistes” et ce mot est un euphémisme, et surtout en envoyant un message clair que les mouvements populaires de défense citoyenne sont irrémédiablement interdits pour motif d’état d’urgence, sanctionnés, réprimés.

Un instant avant d’être arrêté par les forces de l’ordre de la république, le Général Piquemal accordait un seul entretien. Le voici.

 

Acte de dictature à l’égard du peuple de France 

Le dernier en date, est un geste éminemment politique ! Que nous réagissions si peu quand policiers, pompiers, ambulanciers sont caillassés quand ils sont appelés dans un traquenard dans une zone de non-droit en France (!) est déjà en soi suffocant, mais nous assistons à une escalade de ce que nous sommes obligé maintenant de nommer un acte de dictature de l’État français  à l’égard de ses citoyens patriotiques !!!!
 

Qui est le Général Piquemal ?

Le général Piquemal, avant d’être un militant anti-migrant, est d’abord une figure de l’armée française. Sorti de Supelec, il intègre d’abord le 9ème régiment de chasseurs parachutistes puis le 2ème régiment étranger de parachutistes avant de devenir Chef de corps du 3ème régiment étranger d’infanterie. 
Il prend du galon en 1994 lorsqu’il est nommé au commandement de la Légion étrangère. Un poste qu’il occupe jusqu’en 1999. Auprès de la revue catholique Item – qui accueille notamment les tribunes des intégristes catholiques de la Fraternité Saint-Pie-X –, il décrira la Légion comme “un petit laboratoire du monde, le sismographe des crises mondiales”. 
 

email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.