Bioéthique : la technique de forçage génétique : 16 Associations lanceuses d’alertes appellent à son interdiction !

Je n’ai pas l’habitude d’adopter une attitude de lanceur d’alerte, mais je vais faire une exception cette fois-ci en formulant ici une invitation à l’action très urgente !!! 

La situation est effectivement préoccupante au plus au point, jamais l’humanité n’était arrivée aussi proche de risques majeurs et de dégradation potentiellement accélérés de notre environnement et, accessoirement, à une sévère dégradation de notre environnement planétaire et de la condition même de la vie sur notre planète. 

Les données du problème sont à la fois simples et complexes : il est devenu possible depuis quelques années de modifier génétiquement l’ADN des végétaux (maïs transgénique, soja, coton, pastèques sans pépins,…) nous connaissons moins les expériences faites sur les animaux (bovins pour favoriser des caractères bien plus aptes à la consommation, modification pour obtenir + de 75% de mâles, les huîtres quadriploïdes, etc) la phase qui est en place depuis peu est tout simplement cataclysmique !!!
Des multinationales – Monsanto-Bayer en chef de file – veulent imposer la technique de forçage génétique qui consiste à modifier la structure génétique de quelques individus ciblés d’une espèce = par exemple de rendre les abeilles insensibles aux pesticides Monsanto en rendant ces modifications transmissibles sans exception aux héritiers de ces insectes : le tableau est facile à saisir, en l’espace de quelques années tous les individus de cette espèce auront intégré les modifications génétiques artificielles des précurseurs 


Les risque inhérents sont de deux ordres : 

  • les modifications (bidouillages) dans  les codes génétiques des êtres vivants ne sont pas totalement maîtrisés par les scientifiques ce qui suscite de forts soupçons de dérives et de catastrophes provoqués par des apprentis sorciers qui seront à la solde de multinationales, spécialisées dans l’enrichissement personnel, leur but étant seulement financier. 
  • Il existe à ce jour + de 500 brevets de techniques de forçages génétiques qui sont enregistrés au bureau de la Propriété Intellectuelle = le constat est simple, les multinationales posséderont les animaux qu’ils auront génétiquement modifiés ainsi que toute la descendance qui recevra les caractères récessifs d’une manière inéluctable. 

Quand on se dit qu’une Société comme Monsanto aura tous les droit de propriété des abeilles par exemple, on peut se préoccuper à juste titre que nous perdons quasiment tout pouvoir sur notre destinée !

Ces multinationales font un lobbying effréné auprès des instances internationales et de l’Union européenne pour mettre en place plusieurs projets et pour obtenir une exonération de responsabilités illimitées eu égard aux conséquences “négatives” des manipulations qui pourraient advenir : c’est dire qu’ils veulent se prémunir par anticipation ce qui m’inquiète énormément…
À ce titre, consulter : Le site d’actualité bioéthique : GÈNÉTHIQUE et cet excellent article en date du 27 juillet 2020 :

 

En janvier 2021 va avoir lieu une réunion capitale à Marseille

Le Congrès mondial de la nature

Organisé tous les quatre ans, le Congrès mondial de la nature de l’UICN rassemble plusieurs milliers de leaders et décisionnaires issus de gouvernements, de la société civile, des peuples autochtones, du monde des affaires et du milieu universitaire, dans le but de préserver l’environnement et d’utiliser les solutions que la nature apporte pour relever les défis actuels de notre planète.

En Janvier 2021 il va avoir lieu à Marseille : voir les précisions sur le site de l’UICN = https://www.iucn.org/fr/a-propos/congres-mondial-de-la-nature

Je vous propose donc aujourd’hui solennellement d’agir pour le bien du Vivant en faisant ces deux démarches :

1= visionner le vidéo de l’Organisation Politis et si vous considérez comme moi qu’il y a péril en la demeure

2= de participer à sa pétition pour tenter de bloquer toutes les actions de pression qui sont opérées par ces puissantes multinationales pour développer leur technologie qui dessert uniquement l’intérêt de leurs actionnaires en vous rendant sur la page de POLITIS :

EN CLIQUANT SUR CE LIEN J’ARRIVE DIRECTEMENT SUR LA PAGE DE SIGNATURE DE LA PÉTITION 

Voilà la vidéo – très explicite –

 

 

synthèse de presse bioéthique

Cosmo, un veau mâle génétiquement modifié afin que « 75 % de sa progéniture soit mâle » a vu le jour en avril à l’université de Californie Davis. « Dans l’industrie de la viande, les mâles sont préférés aux femelles car ils sont plus lourds et 15% plus efficaces pour convertir les aliments en masse corporelle ».

Alors qu’il était un embryon, les chercheurs « ont inséré un gène appelé SRY dans le chromosome 17 » du veau en ayant recours à l’outil d’édition du génome CRISPR. Un gène connu pour induire un « développement mâle ». « Les descendants de Cosmo qui hériteront de ce gène SRY grandiront et ressembleront à des mâles, qu’ils héritent ou non d’un chromosome Y », explique Alison Van Eenennaam, généticienne animale au département des sciences animales de l’université de Californie Davis. Ainsi, la moitié de sa descendance sera constituée de mâles dotés de chromosomes XY, mais « un quart supplémentaire sera génétiquement constitué de femelles (XX) qui hériteront du gène SRY et grandiront en tant que mâles ». Le reste de sa progéniture sera des femelles, sans le gène SRY.

Le veau qui « entrera dans un programme d’élevage dans 12 mois » transmettra la modification génétique à sa descendance. Et « sa progéniture sera alors analysée pour voir si la présence de SRY sur le chromosome 17 est suffisante pour déclencher un développement mâle chez les animaux qui sont XX ». Mais « les animaux issus de sa lignée ne serviront pas à l’alimentation humaine », Cosmo étant une « créature purement expérimentale » à ce stade.

En France, dans une lettre ouverte au premier ministre, 16 organisations[1] demandent « l’interdiction de la production, de l’utilisation et de la dissémination de tout OGM issu du forçage génétique ». Cette technique « est une nouvelle manière d’utiliser la transgénèse en l’accompagnant d’un contournement des lois de l’hérédité via CRISPR, une technique récente de modification génétique d’un organisme – animal sauvage ou domestique (insecte, oiseau, mammifère, etc.) et à terme, certaines plantes » explique le document. Une modification qui « pourra ainsi se propager en quelques générations à l’ensemble d’une population, voire à toute une espèce » précisent les organisations.

« Les risques posés par cette ingénierie du vivant sont inédits, partiellement connus, et potentiellement catastrophiques pour l’environnement : éradication d’espèces entières, modifications irréversibles d’équilibres naturels, interactions imprévues entre constructions génétiques forcées et naturelles… Sans parler d’usages involontaires ou malintentionnés (destruction de récoltes, usages militaires…) » alertent-elles. « Aujourd’hui, les tests sont effectués en laboratoire sous la menace constante de fuites accidentelles dans l’environnement. Mais déjà la pression des firmes de la biotech est forte pour que des essais soient menés ″grandeur nature″ et que des organismes issus du forçage génétique soient lâchés dans les écosystèmes, indiquent les signataires de la lettre. Au nom du principe de précaution, nous demandons donc à la France de se prononcer pour une interdiction de tout OGM issu du forçage génétique. »

D’après Gènéthique “Premier site d’actualité bioéthique” = FORÇAGE GÉNÉTIQUE : 16 ASSOCIATIONS APPELLENT À SON INTERDICTION

En janvier 2021, la France accueillera (à Marseille !) « le Congrès mondial de la nature organisé par l’IUCN, événement qui n’a lieu que tous les 4 ans, à l’issue duquel ses membres seront appelés à définir une position commune sur les OGM issus du forçage génétique ».

[1] =  Les Amis de la Terre, Ayni, le Centre international de droit comparé de l’environnement (CIDCE), la Confédération paysanne, le Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN), Demeter, le Collectif des Faucheurs volontaires d’OGM, Foll Avoine, France Nature Environnement (FNE), le Groupe international d’études transdisciplinaires (GIET), le Mouvement de l’agriculture biodynamique (MABD), Noé, OGM Dangers, l’Office pour les insectes et leur environnement (OPIE), POLLINIS et Sciences citoyennes

Sources :

Le site d’actualité bioéthique : GÈNÉTHIQUE et cet excellent article en date du 27 juillet 2020 :

À voir en urgence = Polinis org Alerte sur le faorçage génétique : https://vimeo.com/441110096

Daily Mail, Joe Pinkstone (24/07/2020) – Sciences Citoyennes (24/07/2020)

Pour aller plus loin :

Avis du CCNE sur les modifications ciblées du génome : « La société devrait définir le monde qu’il serait souhaitable de léguer aux générations futures »

Le rapport complet du Groupe ETC « Le forçage génétique sous influence » est disponible en anglais, en français et en espagnol sur www.etcgroup.org/content/driving-under-influence

Premier lâché de moustique génétiquement modifié au Burkina Faso

Le gene-drive financé par l’armée américaine et soutenu par la fondation Gates

ETC GROUP : Le rapport de l’agence mondiale pour la conservation sur le biologie synthétique et le forçage génétique a-t-il été truqué ?

LES 7 PROGRAMMES DU COMITÉ FRANÇAIS DE L’UICN

Crédit photo : Kadres de Pixabay

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blogue Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Webmestre

La conception, la gestion et l’entretien du Site  “Mon Carré de Sable” sont assurés par : Michel Mougenot

“CDS – Mon Carré de Sable”

Michel Mougenot gère également les Sites suivants  :

Le Site Crisalida Rebozo Québec

Le Site Kazilik

Le site Bloomfelt

le mode de subsistance de mon carré de de sable

Ce site vous plait ? merci de bâtir Mon Carré De Sable
Nous avons décidé que Mon Carré De Sable reste un blog indépendant, libre et gratuit ! Néanmoins, celà me prend des centaines d'heures par mois en recherches, rédaction et gestion informatique et multimédia. Toutefois, c'est un choix raisonné et assumé depuis le début qu'il est hors de question de remettre en cause.

Si vous trouvez du bonheur, de la joie, de l'intérêt et ou de valeur dans ce que je fais, s'il vous plaît envisagez de devenir membre et de soutenir mon initiative avec un don mensuel récurrent de votre choix, d'une valeur comprise entre café (ou un cappuccino !) un et un bon dîner (un soir de Saint-Valentin ? 🙂 )

DONATION MENSUELLE – À TITRE INDICATIF

♥ 3 € / mois
♥ 5 € / mois
♥ 7 € / mois
♥ 10 € / mois
♥ 25 € / mois
♥ ??? € / mois

Oui je soutiens Mon Carré de Sable !

J’aimerais vous recommander de visiter 3 sites auxquels je tiens tout particulièrement, le premier s’appelle Kazilik, c’est le site d’une artiste niçoise qui fait des créations très originales, le second s’appelle Crisalida Rebozo Québec, comme son nom l’indique il traite de la technique du rebozo par deux femmes formidables dans la province du Québec et le troisième est le site d’une artiste Internationale qui travaille le feutre. D’origine hollandaise, elle vit au Québec. Ci-dessous, les boutons pour accéder à leurs pages ; excellente visite !