HIGHT TECH ET MÉDIAS – Qu’est-ce que la blockchain ? – Michel Mougenot

par | Jan 14, 2016 | Mon Carré De Sable, MONDE, Sciences – Techniques -Technologie | 0 commentaires

L’objectif de cette page est d’introduire le concept de blockchain.

Si les mots de blockchain, Bitcoins ou autre Ethereum ne vous disent rien, cet articles et les trois liens en fin de texte vont vous éclairer un tant soi peu.
Il s’avère que les blockchains constituent la révolution dans l’informatique et dans notre façon d’utiliser l’Internet dans ces prochains mois, prochaines années !!! 
 

Ces contrats intelligents sont basés sur un protocole informatique permettant de vérifier ou de mettre en application un contrat mutuel, ils sont déployés sous la forme d'un blockchain. Ethereum utilise une monnaie, l'Ether, comme moyen de paiement de ces contrats.
 

 

Suivez-moi … 
 
Actuellement, la blockchain est un phénomène à la pointe de l’innovation; les créations destart ups se multiplient sur le sujet, les plus vieux articles consacrés à la technologie n’ont pas plus d’un an, et les investisseurs mobilisent d’ores et déjà des sommes gigantesques pour s’assurer de ne pas louper le coche.
La blockchain est pressentie comme une innovation majeure, et de nombreux pronosticsavancent même qu’elle va bouleverser nos modes de vie au même titre qu’Internet ou que l’imprimerie.
C’est pour cette raison qu’il est si important de se tenir informer sur le sujet, et ce surtout en France où l’opinion publique est encore peu avertie à ce propos.
Situer la Blockchain
En 2009 s’est créée une monnaie numérique, le Bitcoin.
Cette monnaie reposait sur une technologie qui certifiait que les Bitcoins ne pourraient pas être dupliqués, et qui s’assurait donc que cette monnaie ne serait pas falsifiable: cette technologie s’est appelée la blockchain.
Le concept ? Chaque Bitcoin est « traçable » depuis sa création grâce à des fichiers détenus et mis à jour par chaque utilisateur de la monnaie. Chacun peut dire à quel moment tel Bitcoin a transité par tel compte, ce qui veut dire que créer des faux Bitcoin est impossible sans que cela ne se voit sur la « chaîne » des transactions.
Là où la révolution commence, c’est lorsque des développeurs ont eu l’idée d’utiliser ce système pour autre chose que la monnaie Bitcoin.
Une révolution qui peut toucher tous les aspects de la vie
La blockchain est un protocole de transmission d’informations à coût minime, transparent, sécurisé, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Par extension, une blockchain (une « chaîne de blocs ») constitue une base de données sécurisée et distribuée (c’est-à-dire partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire), contenant un ensemble de transactions dont chacun peut vérifier la validité (c’est-à-dire vérifier depuis son ordinateur si la chaîne est bonne ou si quelqu’un a tenté d’y glisser un « faux »).
Une blockchain peut donc être assimilée à un grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable. Comme l’écrit le mathématicien Jean-Paul Delahaye dans un article très didactique, il faut s’imaginer « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde puisse écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible. »
Cette technologie peut être utile à bien d’autres domaines que la monnaie : les brevets, les votes pour des élections, les instruments financiers (dérivés, emprunts, micro-crédit…), l’immobilier, les certificats de toutes sortes (par exemple les diplômes), les données de santé, les jeux, les réservations (hôtels, restaurants…), nos clés (de domicile, de voiture…)… Les champs d’exploitation sont immenses.
De façon générale, la blockchain peut potentiellement remplacer tous les « tiers de confiance » centralisés (banques, notaires, cadastre…) par un système informatique décentralisé. Rien que ça.
Quand on connaît les surcoûts engendrés par ces « tiers de confiance » dans les pays développés, les problèmes de confiance en ces « tiers » dans les pays en développement, et de façon générale l’enjeu de la place de la technologie dans les rapports humains, on comprend en quoi la blockchain peut bel et bien constituer une révolution.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blogue Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Michel Mougenot, alias MICHEL-CHIVAT, Mon Carré de Sable

Webmestre

La conception, la gestion et l’entretien du Site  “Mon Carré de Sable” sont assurés par : Michel Mougenot

“CDS – Mon Carré de Sable”

Michel Mougenot gère également les Sites suivants  :

Le Site Crisalida Rebozo Québec

Le Site Kazilik

Le site Bloomfelt

le mode de subsistance de mon carré de de sable

Ce site vous plait ? merci de bâtir Mon Carré De Sable
Nous avons décidé que Mon Carré De Sable reste un blog indépendant, libre et gratuit ! Néanmoins, celà me prend des centaines d'heures par mois en recherches, rédaction et gestion informatique et multimédia. Toutefois, c'est un choix raisonné et assumé depuis le début qu'il est hors de question de remettre en cause.

Si vous trouvez du bonheur, de la joie, de l'intérêt et ou de valeur dans ce que je fais, s'il vous plaît envisagez de devenir membre et de soutenir mon initiative avec un don mensuel récurrent de votre choix, d'une valeur comprise entre café (ou un cappuccino !) un et un bon dîner (un soir de Saint-Valentin ? 🙂 )

DONATION MENSUELLE – À TITRE INDICATIF

♥ 3 € / mois
♥ 5 € / mois
♥ 7 € / mois
♥ 10 € / mois
♥ 25 € / mois
♥ ??? € / mois

Oui je soutiens Mon Carré de Sable !

J’aimerais vous recommander de visiter 3 sites auxquels je tiens tout particulièrement, le premier s’appelle Kazilik, c’est le site d’une artiste niçoise qui fait des créations très originales, le second s’appelle Crisalida Rebozo Québec, comme son nom l’indique il traite de la technique du rebozo par deux femmes formidables dans la province du Québec et le troisième est le site d’une artiste Internationale qui travaille le feutre. D’origine hollandaise, elle vit au Québec. Ci-dessous, les boutons pour accéder à leurs pages ; excellente visite !