CARUSO – Lucio Dalla

 
Soprattutto per la ragazza quegli occhi verdi come il mare 

La chanson raconte la douleur et l'envie qu'éprouve un homme sur le point de mourir en regardant dans les yeux d'une jeune femme qui lui est chère. Elle est probablement une interprétation romancée des derniers instants d'Enrico Caruso à Sorrento et Naples. Caruso, légende de l'opéra italien, a éprouvé plusieurs difficultés à se faire reconnaître en son pays, ayant obtenu plus de succès aux États-Unis. Il a également entretenu plusieurs relations tumultueuses avec des femmes de renom et mariées. Caruso décrirait sa dernière femme Dorothy Park Benjamin, qui était de vingt ans sa cadette. Cependant, la chanson pourrait également décrire sa fille.
Caruso est une chanson écrite en 1986 par l’auteur et interprète italien Lucio Dalla


 
LYV
Caruso : Lucio Dalla 

 
Qui dove il mare luccica e tira forte il vento

Sulla vecchia terrazza davanti al golfo di surriento


Un uomo abbraccia una ragazza dopo che aveva pianto


Poi si schiarisce la voce e ricomincia il canto


 
[RITORNELLO]
Te voglio bene assai

Ma tanto tanto bene sai


E una catena ormai


Che scioglie il sangue dint’e vene sai


 
Vide le luci in mezzo al mare penso alle notti là in America

Ma erano solo le lampare e la bianca scia di un elica


Senti il dollore nella musica e si alzo dal pianoforte


Ma quando vide la luna uscire da una nuvola


Gli sembrò più dolce anche la morte


Guardo negli occhi la ragazza quegli occhi verdi come il mare


Poi all’improvviso usci una lacrima e lui credette di affogare


 
[RITORNELLO]
Te voglio bene assai

Ma tanto tanto bene sai


E una catena ormai


Che scioglie il sangue dint’e vene sai
 

Potenza della lirica dove ogni dramma é un falso


Che con un po’ditrucco e con la mimica puoi diventare un altro


Ma due occhi che ti guardano cosi vicini e veri


Ti fan scordarele parole confondonoi pensieri


Cosi diventa tutto piccolo anche le notti la in America


Ti volti e vedi la tua vita come la scia di un’elica


Ma si é la vita che finisce ma lui non ci penso poi Tanto


Anzi si sentiva gia felice e ricomincio il suo canto


 
[RITORNELLO]
Te voglio bene assai

Ma tanto tanto bene sai


E una catena ormai


Che scioglie il sangue dint’e vene sai

L’HOMME ET SES SYMBOLES – Carl Gustav Jung

 Carl Gustav Jung, fondateur de la psychologie analytique et penseur influent, il est l’auteur de nombreux ouvrages dont je ferai quelques commentaires dans des prochains articles.

 

Carl Gustav Jung a été un pionnier de la psychologie des profondeurs : il a souligné le lien existant entre la structure de la psyché (c'est-à-dire l'« âme », dans le vocabulaire jungien) et ses productions et manifestations culturelles
Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. Sagesse

« Il est essentiel de le comprendre : l’homme moderne est en fait un curieux mélange de caractères acquis au long d’une évolution mentale millénaire. Et c’est de cet être mêlé de cet homme et de ses symboles qu’il nous faut nous occuper, et qu’il faut examiner la vie mentale avec la plus grande attention.

Le scepticisme et la conviction scientifique co-existent chez lui avec des préjugés démodés, des manières de penser et de sentir, dépassées, des contresens obstinés, une ignorance aveugle.