VIVRE DANGEREUSEMENT – D’après “Effondrement” de Jared Diamond

Je voudrais consacrer le thème de mon prochain article sur un sujet qui m’est particulièrement cher et que je considère primordial (allez savoir pourquoi?) .

Jared Diamond est né à Boston le 10 septembre 1937. Diplômé de l'université Harvard en 1958, il obtient sa thèse en 1961 à l'université de Cambridge en physiologie. Il est nommé professeur de physiologie à l'UCLA Medical School en 1966. Il commence alors une seconde carrière de biologiste en étudiant l'écologie et l'évolution des oiseaux de Nouvelle-Guinée. Puis il s'intéresse à l'histoire de l'environnement et devient professeur de géographie à l'UCLA, poste qu'il occupe toujours actuellement.
On se prend à imaginer ce que put être l’état d’esprit du Pascuan qui abattit le dernier palmier au moment précis où il l’abattait.


Je fais allusion à l’impact des sociétés humaines dans notre environnement et plus précisément sur leurs comportements et sur les effets induits par ces pratiques. Le premier constat qui saute immédiatement aux yeux réside dans les différences significatives en fonction des époques de nos civilisations mais surtout des coutumes, pratiques et habitudes de fonctionnement à travers les âges.
 
Si notre empreinte écologique n’a pas évolué significativement jusqu’à l’époque de la révolution industrielle c’est pour la bonne raison que ses répercutions étaient facilement compensées par la capacité d’auto-régulation de la planète. C’est maintenant loin d’être le cas au point où le débat ne se situe plus, sauf rares exceptions – pour prendre un exemple d’actualité – sur la réalité du réchauffement climatique subséquent à l’activité industrielle humaine qui semble avérée, mais plutôt d’évaluer à quel niveau son impact et sa responsabilité sont impliqués dans ce processus de réchauffement.
Nous avons ici un débat typique d’argumentations qui n’est absolument pas nouveau dans l’histoire humaine, c’en est même navrant de récurrence quand on sait que de nombreuses sociétés avant la notre se sont cassé le nez sur des problèmes similaires et où les différentes parties en contradiction n’ont jamais trouvé un terrain d’entente et sont allées jusqu’à l’effondrement !
 

DÉSORMAIS, UNE BANQUE POURRA PONCTIONNER LES COMPTES DE SES CLIENTS POUR SE RENFLOUER !!!

L’ordonnance est passée en France: désormais, une banque pour se renflouer pourra ponctionner les comptes de ses clients

D’après un article du magazine MÉDIA PRESSE INFO
 Pas de débat, pas de loi, une simple ordonnance. La directive est passée inaperçue dans le creux de l’été. Si votre banque fait faillite, elle pourra se renflouer en aspirant vos comptes, sans plus de façons.

Schäuble, dans cette sorte de Parlement, n’aura pas envie de s’écharper avec Syriza, Podemos ou même Beppe Grillo. Il souhaite un Parlement de grande coalition, comme au Bundestag, au sein duquel règne la continuité. Schäuble ne considère pas les institutions politiques comme des lieux dynamiques mais comme des lieux de stabilité.
Il s’agit de la « Directive européenne sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances » (Bank Recovery and Resolution Directive). D’abord expérimentée à Chypre où les comptes ont été largement siphonnés, la mesure est désormais applicable en France depuis le 20 août. Elle est passée en douce par ordonnance. Imaginez le tapage si une loi était venue devant le Parlement! Depuis que les Français ont mal voté en rejetant la Constitution européenne par référendum, il n’y a plus de référendum. C’est la même chose pour les lois gênantes! En l’occurrence on imagine bien que le lobby bancaire tenait à la plus grande discrétion de même que le pouvoir socialiste. Pourquoi s’embêter quand une simple et discrète petite ordonnance prise en catimini au cœur des vacances d’été fait parfaitement l’affaire ?
Ce qui a attiré l’attention des observateurs, c’est la Commission européenne qui s’impatiente. Jeudi 22 octobre elle a annoncé qu’elle allait poursuivre devant la Cour européenne de justice les pays qui n’avaient pas encore transposé dans leur droit national la directive BRRD. Mais le pouvoir socialiste toujours zélé dés qu’il s’agit de nuire aux Français, n’avait pas attendu les menaces bruxelloises, qu’on se rassure! A la prochaine crise bancaire les épargnants pourront être acculés à la faillite, mais plus les banques! 
QUE RISQUONS NOUS CONCRÈTEMENT ? : 

SOCIÉTÉ – les 1 % possèdent plus que le reste de la planète- Michel Mougenot

Selon Oxfam, 62 personnes possèdent désormais autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. 

Elles étaient encore 388 il y a cinq ans”, affirme l’ONG britannique, dont la méthode de calcul reste cependant contestée.

 L'argent devrait être géré avec le cœur, "Podemos" l'affirme
Les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres 
Plus qu’hier et moins que demain … les plus riches de la planète sle sont de plus en plus si l’on en croit l’ONG britannique Oxfam. Selon les chiffres publiés ce lundi matin en effet, le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99% restants. Et histoire de montrer que pour certains la crise est loin d’être une réalité, cet enrichissement s’avère plus rapide que ne l’avait prévu l’ONG. « L’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1% posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015: un an plus tôt », souligne en effet le rapport, publié régulièrement depuis quelques années avant l’ouverture du forum de Davos.