pour ne pas me perdre, Je te quitte 

Parfois, il est nécessaire de laisser derrière soi les personnes que nous aimons le plus pour ne pas perdre la notion de notre identité.

Je m’éloigne de toi pour ne pas me perdre, même si c’est une décision difficile à prendre, pour ne pas me perdre, mais je le fais pour ma santé mentale et parce que j’ai besoin d’avancer dans ma vie.

pour ne pas me perdre, Je te quitte  peut sembler une phrase cruelle
pour ne pas me perdre, Je te quitte

Je te quitte pour ne pas me perdre peut sembler une phrase cruelle, triste, révoltante, paralysante, ou le tout à la fois…

Les semaines précédant une décision de ce calibre sont semées de doutes. Quand on tombe amoureux ou qu’on fait une place à une personne dans sa vie, on le fait avec l’idée que ce soit durable, mais parfois les choses ne se passent pas comme on le planifiait, la vie nous joue des tours et nous indique que ce n’est pas toujours nous qui avons le pouvoir de tout décider…

Continuer la lecture de « pour ne pas me perdre, Je te quitte  »

LA RÉSILIENCE : UNE INTERVIEW DE BORIS CYRULNIK, NEURO-PSYCHIATRE

Boris Cyrulnik est psychiatre depuis 34 ans ; spécialiste de la résilience, il a abandonné son cabinet de consultations depuis 3 ans, il est aujourd’hui chercheur et enseignant à l’université de Toulon. 

Il a écrit de nombreux ouvrages, dont : ” Les vilains petits canards “, aux éditions Odile Jacob.

Boris Cyrulnik est convaincu qu’un enfant blessé n’est pas condamné à rater sa vie. Il a développé la notion de résilience, cette capacité de l’enfant maltraité à pousser droit en dépit de l’adversité et à refuser le statut de victime. Boris Cyrulnik a lui-même vécu une enfance tourmentée. : ” si je suis psychiatre, c’est évidemment à cause de mon enfance. Il faut avoir un compte à régler pour faire ce métier”.
 Une relation sécurisante aidera les enfants à trouver la force de s’en sortir, c'est la définition de la résilience. Viennent ensuite les relations évitantes, et ambivalentes ou désorganisées. La résilience entraîne : la défense-protection, l'équilibre face aux tensions, l'engagement-défi, la relance, l'évaluation, la signification-valuation, la positivité de soi, et la création. La résilience est rendue possible grâce à une thérapie, ou une analyse.
Déjà, dans l’Antiquité, le théâtre grec avait une fonction, celle de médiatiser les questions existentielles. La représentation avait pour objet de mettre à distance l’affect des spectateurs: ce que je vois, représenté sur la scène, c’est moi.

QUELLE EST LA DÉFINITION DE LA RÉSILIENCE ?

Continuer la lecture de « LA RÉSILIENCE : UNE INTERVIEW DE BORIS CYRULNIK, NEURO-PSYCHIATRE »

QUAND UN DÉPART SE TRANSFORME EN UNE ARRIVÉE : par le Poète et philosophe David Whyte sur la fin des relations

«Parfois, tout doit être inscrit dans les cieux afin que vous puissiez trouver une ligne déjà écrite à l’intérieur de vous.” David Whyte

 «Aimer sans savoir comment aimer blesse la personne que nous aimons,” le grand maître zen Thich Nhat Hanh nous met en garde dans son traité d’éclairage sur l’amour.

David Whyte est poète, orateur et consultant. J’ai eu le plaisir d’assister à une de ses conférences lors du congrès d’ICF (Fédération Internationale de Coaching) qui s'est déroulé le 18 juin 2010. Hasard du calendrier : l’appel qu’il a lancé à l’assemblée ce jour-là résonne encore aujourd’hui à mes oreilles.
Le poète, philosophe, orateur et consultant David Whyte

David Whyte 

Mais même si cette douloureuse lacération devient finalement une rupture irréparable, il n’est jamais facile de laisser l’amour derrière nous, car ça demande également que nous laissions derrière la partie de nous qui a reçu et exprimé l’amour. Et pourtant, pour nous tous, c’est à la fois une misère et une chance, cette transition difficile est une partie inévitable de l’expérience humaine, du voyage d’apprentissage incessant qui est la vie, parce qu’après tout, quoi qu’il en soit nous avons le choix d’échouer ou de poursuivre et, comme échouer n’est pas une bonne option, alors, nous poursuivons.

Continuer la lecture de « QUAND UN DÉPART SE TRANSFORME EN UNE ARRIVÉE : par le Poète et philosophe David Whyte sur la fin des relations »

Histoire vraie d’accident d’avion : Turbulences

J’aimerais vous parler ce soir d’un livre écrit par Annette Herfkens narration d’une histoire vraie extrêmement bouleversant par le regard qu’il pose sur les capacités de résilience dont sont capables tous les êtres humains. 

Il s’agit de l’ histoire vraie d’un accident d’avion dans lequel 30 personnes ont pris place à bord et qui s’est écrasé : seule Annette a survécu miraculeusement et à finalement été secourue après huit jours d’attente et de souffrance atroce…

Au delà du côté inhabituel et terrifiant de l’élément déclencheur de ce récit – qui est une histoire vraie, il faut vraiment le mentionner – le plus impressionnant demeure la sensation mitigée qui nous étreint longtemps après avoir refermé le livre sur la dernière page, un peu à regret pour ma part, je dois l’avouer, j’aurais aimé prolonger plus longuement ce profond sentiment d’empathie que je ressentais pour l’auteure de ce récit.
C’est évidemment une immense compassion qui s’empare de tous les lecteurs qui se plongent dans ce livre, le drame est aussi inimaginable qu’un scénario catastrophe réalisé par les meilleurs studios hollywoodiens, qui auraient étudiés les péripéties les plus incroyables afin de maximiser au maximum le potentiel du film…
Sauf que nous sommes en pleine réalité et parfois, cette histoire vraie nous aménage des histoires palpitantes dépassant les fictions les plus extraordinaires.

C’est une telle aventure issue d’une histoire vraie qui est arrivée à Annette Herfkens, l’auteure du livre « Turbulences ». Mais, voyez plutôt, Récit de cet événement miraculeux : 

Continuer la lecture de « Histoire vraie d’accident d’avion : Turbulences »