Quand le cancer devient un ennemi intérieur

une maman, épouse, professeur et journaliste basée à Dallas, en train de recevoir un traitement pour le cancer de la thyroïde.

Témoignage très touchant de Kim Helminski Keller, 

Quand le cancer devient un ennemi intérieur : la communication d’un diagnostic de cancer implique donc de tenir compte de la souffrance psychologique qu’elle entraîne. Le malade doit percevoir qu’on est sensible à cet aspect de la question, qu’on est, d’une certaine façon, à ses côtés pour l’aider à surmonter l’épreuve. De la qualité de cette prise en charge dépendra la qualité de la relation médecin malade et la compliance au traitement.
Quand le cancer devient un ennemi intérieur, on a l’impression de livrer bataille contre soi-même

Les personnes atteintes de cancer sont censées être héroïques.

Parce que nous combattons une maladie qui terrifie la plupart du monde quand le cancer devient un ennemi intérieur.
Nous sommes forts parce que nous endurons des traitements dont les « désagréments » peuvent se révéler pire que les tumeurs malignes réelles.
Nous sommes courageux parce que nos tests de laboratoire reviennent la plupart du temps avec des nouvelles que nous ne voulons pas entendre.
La réalité de la vie avec le cancer est pourtant très différente de l’image que nous essayons de dépeindre.