Après Covid-19

Après Covid-19

Après Covid-19

« Après le coronavirus, il y aura des changements profonds, c’est la règle »

Boris Cyrulnik

Cette pandémie me fait profondément réfléchir, bien sûr je pense aux risques de peine et de tragédies qu’elle suscite et qu’elle a déjà (trop) provoqué partout dans le monde.


Je n’arrive pas à déterminer s’il n’y a pas une surenchère morbide de la part des dirigeants dans un but quelconque, il est certain que ça ferait l’affaire de beaucoup d’entre eux que les citoyens soient dociles, craintifs et soumis à la hiérarchie dans une posture servile qui permettrait de les diriger et de les manipuler aisément au gré des intérêts des puissants de ce monde.

À plusieurs niveaux nous avons pris conscience que notre modèle de société tel qu’il a évolué ces dernières décennies n’est plus viable, tous les indices soulignaient des alertes qui allaient crescendo, l’environnement se dégradait dangereusement, l’économie et la finance mondiales étaient entrées dans une spirale incohérente et les marchés s’affolaient malgré les tentatives de rassurer les épargnants et les consommateurs ; le climat social s’en trouvait éminemment bouleversé avec tous les conflits sociaux violents qui ont émaillés l’actualité de plusieurs pays, sur tous les continents et ce, de plus en plus fréquemment.

Ce climat de morosité ambiante se répand inexorablement à travers toutes les couches de la société en provoquant une atmosphère de plus en plus tendue qui a pour effet d’attiser les rivalités inter-sociales et inter-ethnoculturelles, phénomènes qui tend à s’accentuer dans les milieux de vie les plus modestes, à fortiori si on se rapproche des classes démunies. Ce constat demeure bien évidemment très général et il comporte fort heureusement de bien belles exceptions qu’il faut souligner pour tout l’espoir que cela suscite…

(suite…)

Après Coronavirus, Cyrulnik : qu’est-ce qui  nous attend

Après Coronavirus, Cyrulnik : qu’est-ce qui nous attend

Après Coronavirus, Cyrulnik : qu’est-ce qui nous attend

Boris Cyrulnik “Le confinement est une agression psychique”

« Après le coronavirus, il y aura des changements profonds, c’est la règle »

Boris Cyrulnik :

Le neuro-psychiatre a répondu à Ali Rebeihi dans l’émission “Grand bien vous fasse” consacrée à l’épidémie. Il a expliqué comment nos sociétés peuvent résister à cette crise et devenir résilientes.

On doit s’adapter à une agression invisible. L’évolution humaine ne se fait que par crises. Après cette crise, la famille et le couple redeviendront des havres de paix.

BORIS CYRULNIK : “Les crises sont très fréquentes dans la condition humaine. Il y a eu des périodes de glaciation où il a fallu s’adapter en augmentant la chasse. Et pendant les périodes de réchauffement, il a fallu augmenter l’agriculture. On a déjà connu beaucoup d’épidémies qui ont contraint à des révolutions culturelles, à de l’adaptation.”

(suite…)

Synchronicité : Tout arrive pour une raison

Synchronicité : Tout arrive pour une raison

Synchronicité : Tout arrive pour une raison

Synchronicité : Tout arrive pour une raison, Il n’y a pas d’accidents ni de coïncidences

La synchronicité est un thème universel. Appelé « destin » par les religions, ce concept spirituel traduit l’occurrence simultanée de deux événements n’ayant pas de corrélation. Troublant, cet événement arrive au moins une fois dans la vie de tout un chacun. Heures jumelles, recevoir un message d’une personne au moment où l’on songeait à elle, parler de quelque chose avant qu’elle survienne, autant de signes que nous apporte l’Univers pour nous rappeler son existence. Et pour cause, il n’y a jamais d’accidents ou de coïncidences, tout finit par arriver pour une raison précise.

(suite…)

Jekyll et Hyde : le bien et le mal

Jekyll et Hyde : le bien et le mal

Jekyll et Hyde : le bien et le mal

Le roman de Robert Louis Stevenson “Dr Jekyll et M. Hyde” est une illustration, une allégorie du bien et du mal.

Dans l’esprit de Robert Louis Stevenson vivait l’idée que l’être humain possédait une nature double. Selon lui, nous avons tous une bonne et une mauvaise version. Toutes deux cohabitent en nous et la mauvaise serait réprimée par la société. Le résultat de ces pensées a débouché sur la célèbre oeuvre L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886).

Il s’agit de l’une des premières œuvres à donner vie à un personnage avec un trouble complexe, un trouble de la personnalité et ses pires conséquences. Stevenson a défié la science de l’époque, ainsi que la religion, en inventant une histoire terrifiante et vivante. La popularité de ce roman a donc donné lieu à une infinité d’adaptations au théâtre, au cinéma, à la télévision, etc.

(suite…)

Égoïsme extrême

Égoïsme extrême

Égoïsme extrême

Égoïsme extrême… ou la personnalité toxique ultime

Un homme, deux visages.

Les gens dont le noyau sombre est dominant justifient souvent leurs propres actions blessantes pour échapper aux sentiments de culpabilité.

Tous les traits de caractère malveillants humains, tels que le narcissisme, le machiavélisme et la méchanceté, partagent un noyau commun et seraient essentiellement des manifestations d’un seul grand ensemble comportemental : l’égoïsme extrême.

(suite…)