Un projet de société, Werber : « Le Livre du Voyage »

un-projet-de-societe-bernard-werber-mon-carre-de-sable

Un projet de société original présenté dans un livre de Bernard Werber : « Le livre du voyage » a retenu mon attention.

Voilà un projet de société vraiment original, le processus retenu prône toutefois une démarche intéressante basée plutôt sur la mise en relief de la vétusté de notre société moderne d’où s’en suivrait un processus actif d’obsolescence programmée visant à la faire se déliter d’elle-même ; et si c’était la formule gagnante de réforme pour instaurer un projet de société tant souhaitée ?! 

Un projet de société actuel, vétuste, impitoyable et parfois violent qu’il faut réformer à tous prix !

Un modèle actuel de fonctionnement vétuste, impitoyable, violent et injuste qui suscite le rejet, parfois avec une violence inouïe à la mesure du sentiment d’injustice ressenti ou même des crimes institutionnels de certains dirigeants despotiques !


Quelles sont les solutions pour faire la place à un projet de société  autres que les révolutions qui opposent la violence à la violence, la loi du œil pour œil, dent pour dent qui a démontré ses limite : Si ce n’est pas suivi d’un plan social et surtout sociétal, on retombe dans les même travers que le système que l’on a combattu et parfois avec la même perfidie des arrivistes qui pourtant avaient de belles valeurs à l’origine du mouvement de contestation. Cela peut se produire à tous les niveaux de gestion que ce soit celui d’une simple association à but non lucratif, que d’un Conseil syndical de copropriétaires ou encore du mode d’administration de l’État, du plus petit fonctionnaire aux plus affranchis sénateurs qui fourmille d’exemples de vétusté avérés.

un projet de société progressiste et « organique » serait bien plus cohérent et efficace !

il demanderait cependant aux acteurs et décideurs de faire preuve

Un projet de société : Bernard Werber : "Ne t'attaque pas au système, démode-le !"
Un projet de société : Le Livre du Voyage Poche – 1 mars 2001
de Bernard Werber (Auteur)

d’humilité et surtout de créativité pour la mise en place d’un projet de société qui sortirait des sentiers battus qui nous gardent dans notre zone de confort mais qui finalement nous empêche d’évoluer – et, pour Werber, « l’évolution » est 1000 fois préférable à la « (R)évolution » ! – En chaque dirigeant qu’il soit personnalisé par un seul individu ou par un système de gouvernance plus ou moins élaboré, des études largement soutenues par des cas variés et congruents démontrent qu’ils est absolument nécessaire d’y opposer un contre pouvoir qui devra être proportionnel en poids et en moyens pour assurer le bien des « administrés », sinon le despote qui sommeille risque de se réveiller et de transformer sa charge de représentation du peuple en privilèges qui iront crescendo dans l’indécence si rien n’est fait pour maintenir la plus grande transparence dans le processus décisionnel. Et le projet de société tant désiré partirait en fumée dans les « clouds » de nos illusions…

Sans plus attendre, découvrons l’essence d’un projet de société séduisant !

« Il est cubique, titanesque, froid.

Il est doté de chenilles qui écrasent tout.

C’est le système social dans lequel tu es inséré.

Sur ses tours tu reconnais plusieurs têtes. Il y a celles

de tes professeurs,

de tes chefs hiérarchiques,

des policiers,

des militaires,

des prêtres,

des politiciens,

des fonctionnaires,

des médecins,

qui sont censés toujours te dire si tu as agi bien ou mal.

Et le comportement que tu dois adopter pour rester dans le troupeau.

C’est le Système.

Contre lui ton épée ne peut rien.

Quand tu le frappes, le Système te bombarde de feuilles :

carnets de notes,

P.V.,

formulaires de Sécurité sociale à compléter si tu veux être remboursé,

feuilles d’impôts majorés pour cause de retard de paiement,

formulaires de licenciement,

déclarations de fin de droit au chômage,

quittances de loyer, charges locatives, électricité, téléphone, eau, impôts locaux, impôts fonciers, redevance, avis de saisie d’huissier, menace de fichage à la Banque de France, convocations pour éclaircir ta situation familiale, réclamations de fiche d’état civil datée de moins de deux mois…

Le Système est trop grand, trop lourd, trop ancien, trop complexe.

Derrière lui, tous les assujettis au Système avancent, enchaînés.

Ils remplissent hâtivement au stylo des formulaires.

Certains sont affolés car la date limite est dépassée.

D’autres paniquent car il leur manque un papier officiel.

Certains essaient, quand c’est trop inconfortable, de se dégager un peu le cou.

Le Système approche.

Il tend vers toi un collier de fer qui va te relier à la chaîne de tous ceux qui sont déjà ses prisonniers.

Il avance en sachant que tout va se passer automatiquement et que tu n’as aucun choix ni aucun moyen de l’éviter.

Tu me demandes que faire.

un projet de société nouvelle !

Je te réponds que, contre le Système, il faut faire la révolution.

La quoi ?

LA RÉVOLUTION.

Tu noues alors un turban rouge sur ton front, tu saisis le premier drapeau qui traîne et tu le brandis en criant :

« Mort au Système. »

Je crains que tu ne te trompes.

En agissant ainsi, non seulement tu n’as aucune chance de gagner, mais tu renforces le Système.

Regarde, il vient de resserrer les colliers d’un cran en prétextant que c’est pour se défendre contre « ta » révolution.

Les enchaînés ne te remercient pas.

Avant, ils avaient encore un petit espoir d’élargir le métal en le tordant.

À cause de toi, c’est encore plus difficile.

Désormais, tu as non seulement le Système contre toi, mais tous les enchaînés.

Et ce drapeau que tu brandis, est-il vraiment le « tien » ?

Désolé, j’aurais dû t’avertir.

Le Système se nourrit de l’énergie de ses adversaires.

Parfois il fabrique leurs drapeaux, puis les leur tend.

Tu t’es fait piéger !

Ne t’inquiète pas : tu n’es pas le premier.

Alors, que faire, se soumettre?

Non.

Tu es ici pour apprendre à vaincre et non pour te résigner.

Contre le Système il va donc te falloir inventer une autre forme de révolution.

Je te propose de mettre entre parenthèses une lettre.

Au lieu de faire la révolution des autres, fais ta (r)évolution personnelle.

Plutôt que de vouloir que les autres soient parfaits, évolue toi-même.

Cherche, explore, invente.

Les inventeurs, voilà les vrais rebelles !

Ton cerveau est le seul territoire à conquérir.

Pose ton épée.

Renonce à tout esprit de violence, de vengeance ou d’envie.

Au lieu de détruire ce colosse ambulant sur lequel tout le monde s’est déjà cassé les dents, ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans ton coin.

Invente. Crée. Propose autre chose.

Même si ça ne ressemble au début qu’à un château de sable (ou à un Carré de sable ! 🙂 ) c’est la meilleure manière de t’attaquer à cet adversaire.

Sois ambitieux.

Essaie de faire que ton propre système soit meilleur que le Système en place.

Automatiquement le système ancien sera dépassé.

C’est parce que personne ne propose autre chose d’intéressant que le Système écrase les gens.

De nos jours, il y a d’un côté les forces de l’immobilisme qui veulent la continuité, et de l’autre, les forces de la réaction qui, par nostalgie du passé, te proposent de lutter contre l’immobilisme en revenant à des systèmes archaïques.

Méfie-toi de ces deux impasses.

Il existe forcément une troisième voie qui consiste à aller de l’avant.

Invente-la.

Ne t’attaque pas au Système, démode-le !

Allez, construis vite.

Appelle ton symbole et introduis-le dans ton château de sable.

Mets-y tout ce que tu es : tes couleurs, tes musiques, les images de tes rêves.

Regarde.

Non seulement le Système commence à se lézarder.

Mais c’est lui qui vient examiner ton travail.

Le Système t’encourage à continuer.

C’est ça qui est incroyable.

Le Système n’est pas « méchant », il est dépassé.

Le Système est conscient de sa propre vétusté.

Et il attendait depuis longtemps que quelqu’un comme toi ait le courage de proposer autre chose.

Les enchaînés commencent à discuter entre eux.

Ils se disent qu’ils peuvent faire de même.

Soutiens-les.

Plus il y aura de créations originales, plus le Système ancien devra renoncer à ses prérogatives. »

C’est un livre très inspirant pour moi, les conseils sages arrivent toujours à être interceptés quand le temps est venu de les recevoir au bon moment et au bon endroit :
Pour la petite histoire, j’ai trouvé ce livre dans la boite à livres que j’avais mise en place il y a quelques semaines dans ma résidence, il y a 5 ou 6 jours j’y ai trouvé ce livre de Bernard Werber que je ne peux que recommander chaudement !

J’aime beaucoup Werber en tant qu’humaniste et écrivain, je lui ai déjà consacré un article sur un de ses livres « Troisième humanité – Les micro-humains ».

email

Auteur : CDS-Mon Carré De Sable-Michel Mougenot

CE BLOG REFLÈTE LA DÉMARCHE D'UN AUTODIDACTE QUI S’INTÉRESSE AU MONDE DANS LEQUEL IL VIT. Mes Adresses : http://moncarredesable.com/ http://moncarredesable.fr/ michel.mougenot@moncarredesable.com https://www.youtube.com/channel/UCw7jtBpy6TmdSrtuRiTKz2Q https://www.facebook.com/MON-CARRÉ-De-SABLE-moncarredesablecom-172321726472511/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir une info-lettre de Mon Carré De Sable ? OUI je le veux !