Théories du complot, paranoïa, réalité ?

Théories du complot : de quel côté se trouve la paranoïa ?

Théories du complot : de quel côté se trouve la paranoïa ?

6 théories du complot qui ce sont avérées vraies

Certaines théories du complot sont relativement inoffensives

– comme par exemple David Icke qui insiste sur le fait que l’élite mondiale est vraiment composée de lézards qui peuvent changer de forme.
Mais depuis que nous avons appris il y a trois ans que les gouvernements espionnent leurs propres citoyens, il semble que la confiance dans les autorités est plus faible que jamais.

Vu sur le site le 6° tiroir : la théories du complot

Théories du complot : de quel côté se trouve la paranoïa ? Le dossier Snowden
Théories du complot : de quel côté se trouve la paranoïa ? Le dossier Snowden

Cependant les révélations de Snowden n’étaient pas la première fois où l’on apprenait que des organisations puissantes ont effectué des opérations secrètes inquiétantes à grande échelle.

Voici quelques exemples de choses qui, même quand on les entend aujourd’hui, semblent incroyablement exagérées – mais qui étaient malheureusement réelles.

MK-Ultra : Le projet secret de contrôle d’esprit de la CIA

théories du complot 1

Un scientifique des années 60 analyse un échantillon de LSD

Entre 1953 et 1964, la CIA a secrètement mené des dizaines d’expériences sur les citoyens américains pour essayer de contrôler leurs esprits.

Cela ressemble à un film d’horreur, mais c’est vraiment arrivé.

Les tests secrets ont été horribles. Ils donnaient aux gens des drogues hallucinogènes, comme le LSD, quand ils s’y attendaient le moins. Ils ont également utilisé la thérapie par électrochocs, l’hypnose, la persuasion subliminale et des techniques d’isolement.

MK-Ultra a été secrètement mené dans 86 universités, 12 hôpitaux et trois prisons à travers les États-Unis. Certaines des expériences les plus dangereuses étaient réservés aux patients atteints de cancer en phase terminale. Au moins deux personnes sont mortes de l’expérimentation.

Les tests ont été complètement couverts jusqu’à la fin des années 70, lorsque le Sénat américain a finalement mené une enquête sur le programme.

Malheureusement, à cette époque la CIA avait déjà détruit la plupart des documents relatifs à MK-Ultra – de sorte que nous ne saurons jamais l’ampleur totale de ce qui est arrivé.

théories du complot 2

« Fruit Machine » : un « détecteur de gay » secret du gouvernement.

La machine mesurait la dilatation de la pupille quand les sujets regardaient une série de photos érotiques d’hommes.

Dans les années 60, grâce à l’homophobie systémique enracinée

Théories du complot : de quel côté se trouve la paranoïa ? Théories du complot Relié – 24 octobre 2014 de Will Bryan (Auteur), Cillero & de Motta (Traduction)
Théories du complot : de quel côté se trouve la paranoïa ? Théories du complot Relié – 24 octobre 2014
de Will Bryan (Auteur), Cillero & de Motta (Traduction)

, l’homosexualité était considérée comme une menace majeure pour la sécurité.

En conséquence, le gouvernement canadien voulait éliminer les homosexuels de l’armée, de la police et de la fonction publique.

Ils avaient d’abord mis en place une équipe spéciale d’enquêteurs pour identifier les homosexuels en les suivant et en essayant de savoir leurs orientations sexuelles, mais cette méthode s’est avérée inefficace.

Alors ils ont développé ce dispositif troublant, qu’ils appellent familièrement la «Fruit Machine».

En le dissimulant comme un test de stress, ils montraient aux personnes suspectées une série d’images érotiques avec des hommes. Ils mesuraient ensuite la dilatation des pupilles en regardant chaque image.

Si les pupilles d’une personne se dilatait en regardant une image érotique d’une personne du même sexe, ils étaient immédiatement licenciés ou forcés à démissionner.

Mais la machine n’a pas pris en compte le montant différent de lumière dégagée par chaque photographie et finalement l’équipe a créé un dispositif plus inquiétant – un plethysmograph qui mesurait le flux sanguin vers les organes génitaux.

Au moins 400 personnes ont perdu leurs emplois après avoir été accusées d’être gay.

théories du complot 3

Étude Tuskegee : Donner aux hommes noirs pauvres la syphilis pas une théories du complot, mais une horrible machination !

Environ 400 hommes noirs aux États-Unis ont été délibérément infectés par la syphilis

The Tuskegee Study of Untreated Syphilis in the Negro Male – maintenant connue simplement comme l’étude Tuskegee – était une expérience raciale secrète et inquiétante qui a duré quatre décennies, 1932-1972.

Les chercheurs ont donné a près de 400 afro-américains pauvres et peu instruits la syphilis et ont cartographié la progression de la maladie sans offrir de traitement. Ils voulaient voir si cela affectait les hommes noirs différemment des hommes blancs.

Les hommes infectés, tragiquement, n’ont jamais su qu’ils avaient la maladie. Les scientifiques ont simplement dit qu’ils avaient un «mauvais sang» et ont donné de mauvais médicaments qui ne fonctionnaient pas – de l’aspirine, des suppléments minéraux, ou même des placebos. Cela a continué bien après que la pénicilline soit devenue le traitement standard pour la syphilis en 1947.

Lorsque l’étude est apparue à l’attention du public dans les années 70, il y a eu un tollé général et l’expérience a pris fin.

À ce moment, seulement 74 des 400 sujets originaux étaient encore en vie. En plus de cela, 40 femmes avaient également été infectées, et 19 enfants étaient nés avec la syphilis congénitale.

En 1997, le président américain Bill Clinton a finalement admis : « Au nom du peuple américain, ce que le gouvernement des États-Unis a fait était honteux. »

théories du complot 4

Fausses théories du complot, des vraies boissons empoisonnées pendant la prohibition

Les membres du syndicat du travail marchant dans le New Jersey pour protester contre l’interdiction

Au début du 20e siècle, pendant les années d’interdiction, le gouvernement américain a secrètement empoisonné des boissons alcoolisées – tuant des milliers de personnes.

Les États-Unis ont imposé une interdiction totale de toutes les ventes et production d’alcool entre les années 1920 et 1933 – ce qui inévitablement a conduit à des bars clandestins souterrains et des brasseries secrètes.

En fait, les lois d’interdiction ont conduit à une hausse du nombre de personnes qui buvait, et les autorités sont devenues de plus en plus frustrées.

Les contrebandiers utilisaient de l’alcool industriel dénaturé qui contenait des ingrédients ajoutés pour le rendre désagréable. C’était relativement facile de renaturer les alcools en retirant ces produits chimiques, ce qui rendait l’alcool à nouveau buvable.

théories du complot 5

Bar clandestin à New York en 1930, pas une  théories du complot !

Ainsi, afin d’effrayer les gens, le gouvernement a empoisonné ces provisions en faisant certaines des formules de dénaturation mortelles, plutôt que tout simplement rendre le goût dégouttant. Ils ont commencé à ajouter des choses comme l’alcool méthylique – le principal ingrédient dénaturant, même aujourd’hui – ainsi que le kérosène, le benzène, le cadmium, le formaldéhyde, le chloroforme, l’acétone et bien d’autres qui ont été difficiles à retirer pour les brasseurs clandestins.

Dans un premier temps, autour d’une centaine de personnes sont mortes. Le gouvernement s’attendait à ce que cela dissuade les gens de boire, mais ça n’a pas été le cas.

Les gens ont continué à boire, et à la fin près de 10.000 personnes sont mortes de décès horribles par empoisonnement. Beaucoup d’autres ont été laissées gravement handicapées et aveuglées.

Beaucoup à l’époque croyaient que c’était aussi une tactique de nettoyage social – un moyen de se débarrasser des citoyens «indésirables».

L’opération Paperclip : Quand les États-Unis travaillaient avec les nazis

théories du complot 6

Il semble étrange de penser que les États-Unis ont travaillé avec les nazis, mais, ce n’est pas une théories du complot, ils l’ont fait.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Central Intelligence Agency (CIA) a recruté des scientifiques nazis de l’Allemagne pour aider à développer des médicaments psychédéliques, un contrôle de l’esprit qu’ils pourraient utiliser contre les prisonniers soviétiques.

En travaillant ensemble sur un site secret près de Francfort – un camp de base allemand appelé Camp King – les américains et les nazis ont développé un «sérum de vérité» hallucinogène, des techniques de contrôle de l’esprit et d’endoctrinement.

Si cela semble familier, c’est parce que la CIA a ensuite utilisé ce nouvel hallucinogène – maintenant connu communément comme le LSD – dans leurs expériences sur les citoyens américains dans le cadre de MK-Ultra. Ils ont également utilisé le LSD pour laver le cerveau des espions soviétiques pour qu’ils oublient leurs conversations avec les américains.

De ce partenariat, la CIA a également appris à reproduire la guerre chimique destructrice des meilleurs scientifiques d’Hitler sous le Troisième Reich, y compris le gaz sarin et les armes biologiques.

La NSA et la surveillance internationale, une théories du complot avérée
complot 8Les militants de Washington DC protestent contre l’espionnage mené par la NSA

Le seul exemple de théories du complot du 21ème siècle sur cette liste.

En 2013, Edward Snowden – un ancien agent de la National Security Agency des États-Unis – a communiqué des infos sensibles au Guardian et au Washington Post disant que le gouvernement surveille secrètement les communications de chacun.

Au début, on pensait que seuls les citoyens américains étaient touchés, mais les révélations ont eu un effet boule de neige. Peu de temps après, il a été révélé que les dirigeants du monde – même les alliés des États-Unis – étaient espionnés.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande ont été victimes de l’espionnage de la NSA.

L’agence équivalente du Royaume-Uni, le GCHQ, a également recueilli des informations sur les communications des britanniques, mais pas dans la même mesure.

Sources:
anguillesousroche.com (merci pour la traduction)
metro.co.uk

Vu sur : http://le6emetiroir.blogspot.co.il/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag

email

Auteur : CDS-Mon Carré De Sable-Michel Mougenot

CE BLOG REFLÈTE LA DÉMARCHE D'UN AUTODIDACTE QUI S’INTÉRESSE AU MONDE DANS LEQUEL IL VIT. Mes Adresses : http://moncarredesable.com/ http://moncarredesable.fr/ michel.mougenot@moncarredesable.com https://www.youtube.com/channel/UCw7jtBpy6TmdSrtuRiTKz2Q https://www.facebook.com/MON-CARRÉ-De-SABLE-moncarredesablecom-172321726472511/

2 pensées sur “Théories du complot, paranoïa, réalité ?”

    1. Et Oliver Stone qui vient de produire un film sur Snowden, en même temps il a aussi fait un reportage très élogieux de Vladimir Poutine. ça semble vérifier le fait que la Russie a trafiqué l’èlection de Trump !
      Le manuscrit original du célèbre « Mein Kampf » que l’on a longtemps cru perdu ; dont l’éditeur, la maison d’édition Verlag Franz Eher (un juif), avait l’exclusivité des Droits avant sa tombée dans le domaine public, se trouvait en fait bien au chaud aux National Archives aux USA…
      Tout est un immense complot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir une info-lettre de Mon Carré De Sable ? OUI je le veux !