Sujet controverse totale : la mémoire de l’eau

Le débat n’a pas encore cessé concernant 

la mémoire de l’eau. 

Alors qu’en physique, un pas décisif vient d’être franchi avec la redécouverte cent ans plus tard de la réalité des ondes scalaires (ondes gravitationnelles), qu’au départ les scientifiques n’ont pas voulu valider ni reconnaître parce qu’on ne savait pas comment les mesurer, il y a encore une solide opposition des chimistes et biochimistes par rapport aux résultats concernant autant les travaux de Benveniste que ceux de Montagnier qui reprend globalement les conclusions de Benveniste sur la mémoire de l’eau.

mémoire de l'eau, à l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées. Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus
La mémoire de l’eau est la source d’un torrent de controverse
L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises.

La mémoire de l’eau, C’EST PAS DE LA CHIMIE, C’EST DE LA PHYSIQUE !!! 

Le problème dans ce dossier est que ce sont justement les chimistes qui contestent les résultats alors qu’il est bien souligné que l’on a pas affaire au domaine de la chimie mais à celui des la physique et des ondes électromagnétiques, comme dans le processus accordé à l’homéopathie par ses partisans.

La grande inertie, opposition, méfiance vis à vis de ces hypothèses réside un peu également dans le fait que les compagnies pharmaceutiques qui vivent de la médecine allopathique et de l’efficacité des médicament par contact direct de la molécule active avec les cellules, risque tout simplement de perdre leur utilité si ce fait était avéré ; d’où des enjeux majeurs impliqués !!!

RISQUES DE CONFLITS D’INTÉRÊTS MAJEURS !!!

Continuer la lecture de « Sujet controverse totale : la mémoire de l’eau »

Mystère des nombres, hasard ou pas ?

Je publie cet article suite au questionnement d’un ami concernant les nombres, hasard et coïncidences mathématiques.

Une vidéo qui traitait de la mystérieuse coïncidence qui faisait que la réduction théosophique d’un arc de cercle revenait toujours au nombre neuf !

nombres, hasard : Vitruve dit, dans son ouvrage sur l'architecture : la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci: Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font un coude : quatre coudes font la hauteur d’un homme. Et quatre coudes font un double pas, et vingt-quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions. Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d’un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l’espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral. La longueur des bras étendus d’un homme est égale à sa hauteur.
Proportions, nombres, hasard, y a-t-il des liens entre ces élément ?

Qu’est-ce que le hasard, y a-t-il un lien nombres, hasard  ???

Se questionner sur les nombres, hasard en mathématiques ou en géométrie revient beaucoup à se demander si cette science est subordonnée à un rythme sous-jacent auquel elle obéit ou tout au moins à un genre de déterminisme préexistant à son observation.
A contrario, découvrir un rythme caché dans un événement quelconque, circonstanciel doit-il obligatoirement nous faire conclure que le hasard n’existe pas ? Le gagnant du gros lot doit-il se convaincre qu’il y a un ordonnancement occulte qui préside à nos destinées puisqu’il vient de déjouer toutes les règles statistiques – surtout s’il jouait pour la première fois de sa vie !
Alors, nombres, hasard = épineuse question que celle-là !

La cérémonie du Wesak par O.M. Aïvanhov

Conférence No 444 bis le 1er mai 1947 sur la cérémonie du Wesak FRATERNITÉ Blanche Universelle Genève

 Le jour de la pleine lune du Taureau est celui de la la cérémonie du Wesak , union des énergies transcendantes d'amour et de conscience, du Christ amour rédempteur et du rayonnant Bouddha.
la cérémonie du Wesak est en cours actuellement
Plus que jamais nous aurons besoin de sagesse et de compassion dans ces prochains mois,la cérémonie du Wesak est un symbole
Ci-dessous, la reproduction d’une conférence de Maître  Omraam Mikhaël Aivanhov sur la préparation d’une cérémonie du Wesac qu’il allait dirigé quelques jours plus tard. Cet écrit est arrivé entre mes mains il y a quelques années, on m’a demandé de transcrire un certain nombres de textes, rapports de conférences et de discours que le Maître a prononcé.
J’ai longtemps gardé ces archives jusqu’au moment ou j’ai ressenti qu’il fallait les diffuser, toute son action était dirigée vers le but de s’exprimer et de faire connaître ses conceptions du monde et sa philosophie de l’existence.

L’ARGENT COLLOÏDAL UNE ALTERNATIVE AUX ANTIBIOTIQUES ? On a retrouvé le Grand Schtroumpf !

L‘argent colloïdal fait incontestablement partie des succès actuels en matière de produits de santé, surtout aux États-Unis où il possède des alliés totalement acquis à sa cause.

Depuis au moins le début du xxe siècle, les médecins savaient que l'argent ou les composés d'argent pouvaient provoquer une coloration grise ou bleu-gris de certaines zones de la peau et également d’autres tissus de l'organisme. L’argyrisme survient chez les personnes qui mangent ou respirent ou boivent des sels d'argent, généralement durant une longue période (plusieurs mois à plusieurs années).
une partie de la presse internationale a publié l’histoire de Paul Karason.
Continuer la lecture de « L’ARGENT COLLOÏDAL UNE ALTERNATIVE AUX ANTIBIOTIQUES ? On a retrouvé le Grand Schtroumpf ! »

DE L’AVORTEMENT – La métaphore de l’automobile de Omraam Mikhaël Aïvanhov

Sans plus d’autres considérations philosophiques, je vous soumets ici l’interprétation  d’un sage s’il en est concernant le processus de l’interruption volontaire de grossesse… 

De l’avortement

Cette photo représente le sage ésotériste bulgare Omraam Michaël Aïvanhov, que l-on peut aisément reconnaître avec sa chevelure et sa belle barbe blanches. L’avortement se définit comme l'interruption avant son terme du processus de gestation, c'est-à-dire du développement qui commence à la conception par la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde formant ainsi un œuf, qui se poursuit par la croissance de l'embryon, puis du fœtus, et qui s'achève normalement à terme par la naissance d'un nouvel individu de l'espèce. Le terme d'avortement (ou IVG)concerne toutes les espèces vivipares. Il peut entraîner, ou non, la mort du fœtus et son expulsion immédiate
Omraam Mikhaël Aïvanhov « philosophe, pédagogue et maître spirituel »

Dans le débat, Le Point du 10 novembre 1989, Une doctoresse ignore si Le fœtus engendré par deux êtres humains est un être humain; cela me laisse perplexe et j’ai honte pour elle devant cette Grande ignorance.

Il n’est pas question ici de débattre le pour ou le contre au sujet de l’avortement. Par contre nous pouvons, par un exemple, celui d’un véhicule automobile, apporter des éléments de réflexions. On a une clé qu’on introduit dans la serrure pour établir un contact : dés que le contact est fait, il se déclenche une foule d’événements : le courant passe à travers les fils provenant de la batterie aux pôles Négatif et positif (femme et homme) vers le démarreur (le sexe) qui met en mouvement une foule de dispositifs se reliant les uns aux autres, (engrenages, carburateur, essence, mélanges. moteur) enclenchant l’allumage du moteur : cela est ensuite relié à la Boite de vitesses (plusieurs vitesses avant et une vitesse arrière) et avec une direction (notre cerveau) et des freins pour l’immobiliser et sécuriser dans certaines circonstances ou en cas de besoin. Quand tout fonctionne normalement, avec le débrayage, le moteur est séparé de la boite de vitesse pour ne pas briser le mécanisme et vous roulez paisiblement sur la route donnant confiance au mécanisme.
Avez-vous songé un instant ce qui se passe quand pour immobiliser le véhicule devant un obstacle le chauffeur embraye sur la marche arrière alors qu’il est embrayé avant ?

EUTHANASIE – Un choix de société controversé et dérangeant

 L’euthanasie est un thème qui divise profondément les sociétés humaines. 

Comme tout ce qui touche la spécificité de la nature, le débat s’intensifie de plus en plus quand on s’approche des échéances inéluctables qui sont la naissance et la mort des êtres humains. 

On en est encore loin en ce qui concerner les animaux sauf dans le cas d’abattages généralisés telles que les épidémies de grippes aviaires par exemple, ou l’on emploie le verbe euthanasier alors qu’il est bien entendu que l’euthanasie exige le consentement éclairé et express de la victimes, ce qui est loin bien sur  d’être le cas ici. Mais nous sommes tous d’accord qu’il s’agit là d’une gigantesque hypocrisie. 
L’euthanasie ne pouvant donc pas s’appliquer à nos amis les animaux, mon article concerne les humains – qui toutefois sont parfois assimilés à du bétail – mais c’est encore une aparté qui dérive du sujet.

A la suite d'un accident dont il a été victime dans sa jeunesse, Ramón est paraplégique et ne peut plus bouger que la tête. « Enfermé dans son corps », locked-in, il vit depuis presque trente ans prostré dans un lit, désespoir. Sa seule ouverture sur le monde est la fenêtre de sa chambre à travers laquelle il voyage jusqu'à la mer toute proche, cette mer qui lui a tant donné et tout pris. Ramón a le fort désir de mourir. Il déteste sa vie depuis l'accident et voudrait seulement être libre encore.a belle avocate Julia veut l'aider. Elle aussi souffre d'une maladie grave.Mais le combat contre les services administratifs et l'église n'est pas facile. En plus, sa propre famille voudrait empêcher que Ramón se donne la mort.
Javier Bardem est l’acteur principal de ce magnifique film poignant traitant de l’euthanasie
Le « Dossier euthanasie » est énorme et s’il existe une ligne directrice qui se dessine dans l’application des dispositions légales et des Lois adoptées dans les parlements des différents gouvernements de l’ensemble des pays occidentaux, il n’en reste pas moins que les positions des différents intervenants, et des peuples, sont très tranchées, ici plus qu’ailleurs la décision doit se prendre au cas par cas, il faut néanmoins fixer les « cadres légaux d’application » ce qui n’est déjà pas une mince affaire !

L’affaire de Rosie en Nouvelle-Zélande

Dans une affaire récente en Nouvelle-Zélande, un homme qui a aidé sa femme Rosie à mourir, a été libéré après de longues et pénibles délibérations par le tribunal… 

Continuer la lecture de « EUTHANASIE – Un choix de société controversé et dérangeant »

DOCUMENTAIRE D’ANTHONY CHENE – La puissance de l’Intention – Michel Mougenot

Sommes-nous responsable de notre vie ? Qu’est ce que le hasard ? En quoi sommes-nous la cause inconsciente de ce qui nous arrive ? Comment nos pensées, nos croyances et nos conditionnements peuvent-elles avoir le moindre effet sur la réalité ? Quelle est la véritable nature de notre conscience ? Pour répondre à ces nombreuses interrogations, nous sommes allés à la rencontre d’intervenants qui nous ont amené des éléments de réponses, de part leur parcours, leur vécu, et leur compréhension des mécanismes de l’esprit humain.
« Notre esprit n’a pour limites que celles que nous lui reconnaissons.» – Napoleon Hill

« Ce sont vos modes de pensées qui décident si vous allez réussir ou échouer. » (Henry Ford)

« Vous êtes maître de votre vie, et qu’importe votre prison, vous en avez les clefs. » (Hervé Desbois)
« Notre esprit n’a pour limites que celles que nous lui reconnaissons.» (Napoleon Hill)
Sommes-nous responsable de notre vie ?
Qu’est ce que le hasard ?
En quoi sommes-nous la cause inconsciente de ce qui nous arrive ? 

Le canari du nazi- Collectif d’auteurs de l’UPC

aprés la fin de Bernard Werber, j’enchaîne avec un collectif d’auteurs, Michel Onfray et ses amis de l’Université populaire de Caen :

 » Le canari du nazi  » Essais sur la monstruosité… 

Titre intriguant ce titre, Le canari du nazi, mais Onfray dévoile le sens dès l’introduction du livre : c’est parce qu’Himmler, quand il rentrait tard le soir chez lui retirait ses chaussures et faisait doucement pour ne pas réveiller son canari endormi : Le canari du nazi
Je lis actuellement un article concernant Lilith, très intéressant … 

Le canari du nazi, un essai sur la monstruosité de l’homme  

« Afin de condamner le comportement antisocial des femmes insoumises, peut-on lire dans le canari du nazi, des figures féminines légendaires ont été altérées par les promoteurs d’une image tantôt insipide tantôt diabolique de la féminité. Tel fut le sort jeté à Lilith, figure originelle de l’insoumission, transformée en monstresse infernale, en démone nocturne, en épouse du Mal avant d’être revalorisée au cours du XXième par des écrivaines et des artistes qui s’en emparent pour dire l’émancipation de la femme moderne. »

  

C’est dans le Le canari du nazi et c’est à suivre … 

Le canari du nazi : Lilith (en hébreu : לילית) est une figure démoniaque de la tradition juive. Elle est à l'origine un démon féminin mésopotamien. Dans les légendes juives qui se répandent au Moyen Âge, Lilith est présentée comme la première femme d'Adam, avant Ève. Elle constitue une figure récurrente dans les rituels magico-religieux car elle représente un danger pour les femmes enceintes et pour les enfants que l'on protège grâce à des amulettes.
Le canari du nazi, un livre de Michel Onfray et un collectif d’auteurs de l’Université populaire de Caen
Dans le livre Le canari du nazi, Lilith serait l’incarnation féminine du mal, du vice et de la tentation.  
Cet ouvrage, Le canari du nazi, publié sous la direction de Michel Onfray dans la collection Universités populaires et Cie, se propose de questionner les concepts de monstre et de monstruosité à travers douze articles issus d’un cycle de conférences organisées par l’Université populaire de Caen. Pour parvenir à cerner au plus près cette notion complexe et généralement assez peu étudiée, les divers « essais sur la monstruosité » convoquent de multiples disciplines : littérature, art, histoire, psychanalyse, économie, sociologie… : « Nous ne manquons pas de voie d’accès à l’éternelle monstruosité des hommes », écrit à ce propos Michel Onfray dans son introduction du canari du nazi, (p. 6). Car il n’est pas uniquement question, dans cet ouvrage, de créatures mythologiques et fabuleuses. La notion de monstruosité est aussi appliquée à l’être humain, et même à la société toute entière, remettant ainsi en cause le préjugé selon lequel le monstre est inhumain par nature : « le pire n’est pas que le monstre soit, mais qu’il n’ait pas toujours la tête de l’emploi… Quand il ressemble à ce qu’il est, la chose devient facile. Mais la plupart du temps, le monstre arbore une figure humaine… » (p. 5 du canari du nazi). Les enjeux majeurs de cet ouvrage seront donc de parvenir à situer et à définir la monstruosité, qu’elle soit extérieure ou propre à l’être humain, d’en étudier les manifestations mais aussi, et peut-être surtout, d’en comprendre les causes.