Marquise du Châtelet, une femme d’avant-garde

La Marquise du Châtelet, première femme scientifique, traductrice reconnue, savante autodidacte, brillante en société, universaliste à l’esprit libre, libertine notoire, elle fut la maîtresse de Voltaire durant 15 ans.

Femme extraordinaire pour son époque – le siècle des Lumières – qui a fait briller les hommes bien plus intensément que les femmes, elle représente toutefois une fameuse exception, sa vie est une épopée extraordinaire, je vous invite à la survoler !

Marquise du Châtelet, née Gabrielle Émilie le Tonnelier de Breteuil (1706 – 1749)

Marquise du Châtelet !… comment décrire cette femme exceptionnelle d’une manière simple et concise ? Aristocrate avant-gardiste, libertine, ce fut une mathématicienne très brillante, physicienne pointue, femme de lettres, traductrice de Newton…

Continuer la lecture de « Marquise du Châtelet, une femme d’avant-garde »

La puissance de la joie ; Frédéric Lenoir

Puissance de la joie : 10 attitudes pour la cultiver

La puissance de la joie : le dernier ouvrage de Frédéric Lenoir.

Pour commencer, écoutons-le nous en parler.

Continuer la lecture de « La puissance de la joie ; Frédéric Lenoir »

Eckhart Tolle nous incite à vivre au présent

Eckhart Tolle, 4 phrases qui nous invitent à ne pas trop se préoccuper du passé, ni de l’avenir, sa devise serait bien Carpe Diem

Eckhart Tolle est un écrivain allemand célèbre. Dans ses œuvres, on peut trouver de grands enseignements sur la spiritualité.

Il vit aujourd’hui au Canada et c’est l’un des écrivains les plus populaires d’Amérique du Nord.

Ses œuvres nous donnent l’inspiration pour transformer nos vies et nous rendre plus conscient des choses. Il pense que cette étape est vitale dans notre évolution en tant qu’espèce.

Eckhart Tolle est un écrivain allemand célèbre. Dans ses œuvres, on peut trouver de grands enseignements sur la spiritualité.
Eckhart Tolle est un écrivain allemand célèbre. Dans ses œuvres, on peut trouver de grands enseignements sur la spiritualité.

D’après un article de nospensees.fr, merci à ce site pour la contribution

Continuer la lecture de « Eckhart Tolle nous incite à vivre au présent »

NÉOLITHIQUE : UN RÉSEAU DE TUNNELS RELIE L’ÉCOSSE ET LA TURQUIE !

L’archéologue allemand Heinrich Kush a découvert un réseau néolithique de tunnels souterrains de 12000 ans qui connectent l’Écosse et la Turquie. 

Cette découverte pourrait révolutionner le champ de l’archéologie et donner lieu à une révision de l’histoire antique. La découverte a été publiée dans le livre “Les Secrets de la Porte Souterraine vers un Monde Antique” écrit par Kush.
Après la découverte en 1994 de Gobekli Tepe qui remonte à 12 mille ans et est destinée à réécrire l'histoire du Néolithique, le réseau de tunnels souterrains qui connectent l'Écosse avec la Turquie est également mystérieux.

Après la découverte en 1994 de Gobekli Tepe qui remonte à 12 mille ans et est destinée à réécrire l’histoire du Néolithique, le réseau de tunnels souterrains qui connectent l’Écosse avec la Turquie est également mystérieux.

Une Europe Néolithique plus évoluée qu’on le croit ?
Après la découverte dans quelques parties de l’Europe, comme l’Autriche et l’Allemagne, des tronçons de tunnels creusés dans la roche, dont on présume qu’ils datent du Néolithique, Kusch a déduit qu’autour de 10.000 av. J.-C. “mais le pourquoi de ces tunnels est ignoré, ou, au moins, pourquoi ils ont créé le tunnel qui a uni l’Europe à la Turquie.”

RELIGIONS MONOTHÉISTES : ÉTRANGES COÏNCIDENCES

Les origines étranges des religions monothéistes catholicisme, islamisme et judaïsme.

 

À l’origine, AVANT L’APPARITION DES RELIGIONS, les premières civilisations humaines admirèrent le soleil parce qu’il était à l’origine du cycle des journées mais également ils se sont rapidement aperçus que rien ne pouvait se passer s’il venait à être déficient. 

Religions multiples. Pour Mireille Hadas-Lebel, l'idée du Dieu unique, à la fois créateur, miséricordieux et tout-puissant, s'est faite au terme d'une lente évolution dans le cas du monothéisme juif, qui était au contact de cultures et d'empires polythéistes.
La forte dépendance de l’humanité à la végétation pour se nourrir, préoccupation d’autant plus importante à partir du moment où les hommes sont passés du stade du nomadisme à la sédentarisation.
Au fur et à mesure de leurs observations, ils découvrirent également les cycles des saisons qui étaient récurrents, ils s’intéressèrent également beaucoup à l’observation des planètes et des étoiles qui gravitaient dans le ciel.
Ils purent ainsi être capables de prévoir des événements célestes tels que les éclipses.

Alan Watts, le philosophe américain du bonheur

Un antidote à l’âge de l’anxiété que nous vivons actuellement : Alan Watts sur le bonheur et comment vivre le quotidien avec Présence…

De l’importance de la sagesse pour nous aider à surmonter la plus grande frustration humaine, la vision du pionnier de la philosophie orientale en Occident,Alan Watts.

Dans ses ouvrages, Alan Watts s'appuie sur la connaissance scientifique et sur l'enseignement des religions et des philosophies d'Orient et d'Occident (bouddhisme Zen, taoïsme, christianisme, hindouisme). Par ailleurs, il était intéressé par les nouvelles tendances apparaissant en Occident à son époque, et se fit l'apôtre d'un certain changement des mentalités quant à la société, la nature, les styles de vie et l'esthétique.
Alan Watts
Alan Watts était un autodidacte réputé et son interprétation des philosophies asiatiques l’a rendu populaire. Il est un des personnages des Clochards célestes de Kerouac.
«Nous passons notre vie de la même façon que nous organisons nos journées », écrit Annie Dillard dans sa réflexion intemporelle sur notre gestion de la productivité, et sur la préoccupation centrale de notre époque : l’obsession de la productivité !
En effet dit-elle, « ma résolution de ce nouvel an a été de cesser de mesurer mes jours par degré de productivité et de commencer à les éprouver par degré de Présence. »
Mais qu’est-ce qui rend cela possible et surtout, que nous en dit Alan Watts 

L’étude scientifique Baumeister remise en cause !!!

Une éminente théorie psychologique vérifiée par des centaines d’expériences , l’étude scientifique Baumeister, est sur le point d’être contredite. Ce n’est pas juste inquiétant. C’est terrifiant.

Il n’y aurait plus aucune certitude quant à la théorie de « l’épuisement décisionnel », théorie reçue comme un des dogmes inébranlables de la psychologie du comportement et cautionnée par l’étude scientifique Baumeister : c’est un peu comme si on nous disait demain que les études de Masters et Johnson sont des errances et que celles de Freud sont 100% non valides…
Bref, la Terre est plate finalement …

Evan Carter est l’un des premiers à avoir repéré des faiblesses dans le corpus sur l’épuisement du moi et L'l'étude scientifique Baumeister. Lorsqu’il était étudiant à l’université de Miami, Carter a décidé de reproduire l’expérience de l’effet citronnade, décrite pour la première fois en 2007, où la consommation d’une boisson sucrée empêche la perte de volonté.
L’l’étude scientifique Baumeister remise en cause dans ses fondements même !

Une preuve scientifique un Mythe fondateur ?
Une étude scientifique parue le 11 novembre 1996 sous le titre « Ego Depletion : Is the Active Self a Limited Resource ? », réalisée par les scientifiques Roy E Baumeister, Ellen Bratslavsky, Mark Muraven, and Dianne M. Tice pour la Case Western Reserve University allait devenir un pilier de la psychologie moderne.

Cet article de 15 pages, connu comme étant l’étude scientifique Baumeister, a depuis été cité plus de 3.000 fois. Il exposait l’expérience suivante, les scientifiques empilèrent des cookies tout chauds dans une assiette, à côté d’un saladier rempli de radis rouges et blancs, et firent entrer un cortège d’étudiants volontaires. Ils demandèrent à certains étudiants de rester là tout seuls et de ne manger que des radis, tandis que l’autre groupe ne mangeait que des cookies. Ensuite, chaque participant dut s’attaquer à une énigme conçue pour être impossible à résoudre

Continuer la lecture de « L’étude scientifique Baumeister remise en cause !!! »

Sujet controverse totale : la mémoire de l’eau

Le débat n’a pas encore cessé concernant 

la mémoire de l’eau. 

Alors qu’en physique, un pas décisif vient d’être franchi avec la redécouverte cent ans plus tard de la réalité des ondes scalaires (ondes gravitationnelles), qu’au départ les scientifiques n’ont pas voulu valider ni reconnaître parce qu’on ne savait pas comment les mesurer, il y a encore une solide opposition des chimistes et biochimistes par rapport aux résultats concernant autant les travaux de Benveniste que ceux de Montagnier qui reprend globalement les conclusions de Benveniste sur la mémoire de l’eau.

mémoire de l'eau, à l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées. Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus
La mémoire de l’eau est la source d’un torrent de controverse
L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises.

La mémoire de l’eau, C’EST PAS DE LA CHIMIE, C’EST DE LA PHYSIQUE !!! 

Le problème dans ce dossier est que ce sont justement les chimistes qui contestent les résultats alors qu’il est bien souligné que l’on a pas affaire au domaine de la chimie mais à celui des la physique et des ondes électromagnétiques, comme dans le processus accordé à l’homéopathie par ses partisans.

La grande inertie, opposition, méfiance vis à vis de ces hypothèses réside un peu également dans le fait que les compagnies pharmaceutiques qui vivent de la médecine allopathique et de l’efficacité des médicament par contact direct de la molécule active avec les cellules, risque tout simplement de perdre leur utilité si ce fait était avéré ; d’où des enjeux majeurs impliqués !!!

RISQUES DE CONFLITS D’INTÉRÊTS MAJEURS !!!

Continuer la lecture de « Sujet controverse totale : la mémoire de l’eau »

Mystère des nombres, hasard ou pas ?

Je publie cet article suite au questionnement d’un ami concernant les nombres, hasard et coïncidences mathématiques.

Une vidéo qui traitait de la mystérieuse coïncidence qui faisait que la réduction théosophique d’un arc de cercle revenait toujours au nombre neuf !

nombres, hasard : Vitruve dit, dans son ouvrage sur l'architecture : la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci: Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font un coude : quatre coudes font la hauteur d’un homme. Et quatre coudes font un double pas, et vingt-quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions. Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d’un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l’espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral. La longueur des bras étendus d’un homme est égale à sa hauteur.
Proportions, nombres, hasard, y a-t-il des liens entre ces élément ?

Qu’est-ce que le hasard, y a-t-il un lien nombres, hasard  ???

Se questionner sur les nombres, hasard en mathématiques ou en géométrie revient beaucoup à se demander si cette science est subordonnée à un rythme sous-jacent auquel elle obéit ou tout au moins à un genre de déterminisme préexistant à son observation.
A contrario, découvrir un rythme caché dans un événement quelconque, circonstanciel doit-il obligatoirement nous faire conclure que le hasard n’existe pas ? Le gagnant du gros lot doit-il se convaincre qu’il y a un ordonnancement occulte qui préside à nos destinées puisqu’il vient de déjouer toutes les règles statistiques – surtout s’il jouait pour la première fois de sa vie !
Alors, nombres, hasard = épineuse question que celle-là !