MESSAGE D’ALBERT EINSTEIN À LA POSTÉRITÉ : FOIRE MONDIALE DE LA CAPSULE DU TEMPS DE 1939 !!!

Un rappel piquant d’Albert Einstein  du carrefour où se trouve l’humanité dans les choix qu’elle fera de ses capacités, pour le bien et le mal… En 1939… 

ALBERT EINSTEIN : "Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l'objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l'expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste." (Albert Einstein / 1879-1955 / Comment je vois le monde / 1934)
ALBERT EINSTEIN
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l’ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains. « ALBERT EINSTEIN « 

ALBERT EINSTEIN

Le dilemme est posé laisserons nous (en 1939 !) claironner les spadassins et les va-t-en-guerre ou au contraire, prêterons-nous une oreille bienveillante à tous les pacifistes de la planète : nous connaissons le résultat et les millions de morts qui ont été sacrifiés dans les champs d’horreur comme l’a si bien souligné Jacques Brel… Le pire, c’est qu’en 39, la mémoire était encore fraîche chez tous les adultes des atrocités commises 20 petites années auparavant, c’est le temps que prend un enfant pour naître et devenir un tout jeune adulte plein d’espoirs dans les lendemains qui chantent dans le futur, et qui n’aspire qu’à rencontrer l’amour et vivre heureux et en paix dans un monde que tout le monde pense débarrassé une fois pour toute de cette connerie qu’est la guerre comme la qualifie Prévert !

Et bien il semble que non, nous sommes repartis dans une spirale de haine et d’horreur comme seuls les hommes peuvent produire…
Nous avons un autre rendez-vous avec l’histoire de la désolation et de la destruction, cette fois les esprits sont encore plus sanguinaires et hors de contrôle : on dirait qu’avoir attendu cette fois-ci 70 ans, a aiguisé les appetits de sang féroces, on va en avoir pour notre argent bientôt, ne vous inquiétez pas !!! 
 

En contemplant la plus brillante lueur d’espoir pour l’avenir de l’humanité dans l’espoir du choix qu’il sera fait de la non-violence, le grand violoncelliste Pau Casals nous a demandé de «faire en sorte que ce monde soit digne de ses enfants. »
Une génération plus tôt, dans sa contribution à la Foire mondiale de la capsule temporelle de 1939 , Albert Einstein (14 Mars, 1879-Avril 18, 1955) a examiné ce qu’il faudrait pour que cela soit réalisé, dans un message poignant à la postérité – message en partie sous forme de lamentation et en partie sous forme d’aspiration. Le tout étant fidèle à une fusion entre sa pensée critique et l’optimisme légendaire qui animait son esprit. Le texte a ensuite été inclus dans « Les idées et les opinions » [Ideas and opinions] (bibliothèque publique) – la collection tout à fait indispensable du grand savant en terme de sujets scientifiques, mais aussi concernant ses pensées humanistes : il nous a aussi donné ses réflexions sur la valeur de la bonté, le secret de son processus de pensée, et la langue commune de la science.
Juste quelques années après sa correspondance avec Freud sur la guerre, la paix, et la nature humaine, et à peine quelques mois avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Einstein offre son message à l’avenir :

Le message d’Albert Einstein :

Notre temps est riche en esprits vifs, fertiles et en inventions qui pourraient faciliter considérablement notre vie. Nous traversons les mers grâce à la puissance que nous avons réussi à maîtriser et réussi aussi à utiliser cette puissance afin de pouvoir soulager l’humanité de tout travail musculaire fatigant.
Nous avons appris à voler et nous sommes en mesure d’envoyer des messages et des nouvelles sans aucune difficulté sur le monde entier par le biais des ondes électriques. Cependant, la production et la distribution des produits est entièrement désorganisée, de telle sorte que tout le monde doit vivre dans la peur d’être éliminé du cycle économique, ce qui fait que la plupart d’entre nous souffrent cruellement de ces carences.
En outre, il est fréquent que des personnes vivant dans des pays différents s’entre-tuent les uns les autres à des intervalles de temps aléatoires, de sorte que pour cette raison également toute personne qui pense à l’avenir à fortement tendance à vivre dans la peur et la terreur. Cela est dû au fait que l’intelligence et le caractère des masses sont incomparablement plus faible que l’intelligence et le caractère des rares élites qui produisent quelque chose de précieux pour la communauté. Je suis convaincu que la postérité va lire ces déclarations avec un sentiment de supériorité fier et justifiée.
Malheureusement
Bien que nous vivions dans une ère succédant à Einstein séparée de quelques générations, ce qui nous rend la «postérité» qu’il évoque dans son message dans son message temporel cité plus haut, nous sommes encore à nous montrer dignes de sa vision pour la postérité. Et il n’y a que cette seule et unique façon de le faire : en ne tombant pas dans le piège de la violence, l’obscurantisme, l’exclusion, la démagogie…
Sommes-nous sur la bonne voie ?
Les bruits de bottes et de canons se font entendre plus fort qu’ils n’ont jamais résonné
 
Idées et opinions avec Einstein Complément sur la science et la religion, le secret de quoi que ce soit, le privilège de la vieillesse, ses lettres d’amour à couper le souffle d’apprentissage, et de sa correspondance avec W.E.B. Du Bois sur la race et la justice sociale.

email

2 pensées sur “MESSAGE D’ALBERT EINSTEIN À LA POSTÉRITÉ : FOIRE MONDIALE DE LA CAPSULE DU TEMPS DE 1939 !!!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir une info-lettre de Mon Carré De Sable ? OUI je le veux !