CE BARRAGE ÉCOLOGIQUE NETTOIE L’OCÉAN DE SES INNOMBRABLES DÉCHETS

Inventé par un étudiant de 21 ans, ce barrage écologique nettoie l’océan de ses innombrables déchets

Pour remédier au problème de la pollution qui frappe les océans terrestres, un jeune Néerlandais a crée un vaste projet The Ocean Cleanup et une invention qui pourrait permettre de nettoyer l'océan Pacifique en l'espace de 10 ans.
Boyan Slat, le génie néerlandais qui veut nettoyer les océans de la planète
La dégradation de l’environnement est l’un des plus grands défis auxquels l’Homme devra faire face dans les décennies à venir. Mais certaines idées novatrices émergent peu à peu, comme celle d’un jeune écologiste néerlandais, Boyan Slat, et de son équipe, qui ont conçu un dispositif censé nettoyer le plastique des océans. SooCurious vous présente leur invention.
Boyan Slat, étudiant en ingénierie aéronautique d’une vingtaine d’années, était en vacances en Grèce quand il s’est rendu compte du réel niveau de la pollution des océans et du faible nombre de projets visant à l’endiguer. Un constat qui l’a poussé à récolter des fonds pour former une association : The Ocean Cleanup (littéralement, le « nettoyage de l’océan »). Après la conception d’un prototype, puis son déploiement, le groupe a pu conclure à l’efficacité de son invention.

Des énormes barrières flottantes 

 
Le dispositif élaboré par The Ocean Cleanup consiste en d’énormes barrières flottantes disposées en forme de V et d’une profondeur de 3 mètres. Grâce à la seule force des courants océaniques, un catalyseur amasse les déchets qui viennent se coller aux parois du gigantesque collecteur. Finalement, les détritus stockés sont récupérés et peuvent être traités comme tels.
Fonctionnant à l’énergie solaire et hydraulique, le projet a tout d’une solution écologiquement viable pour récolter une partie des 8 millions de tonnes de plastique déversées chaque année dans les océans. Ainsi, le dispositif a d’ores et déjà été déployé au large des îles des Açores, et sera également mis en place dans le courant de l’année 2016 au large de côtes européennes.
Les déchets se retrouvent piégés par les parois du dispositif :

Quelques critiques qui semblent tout de même peu constructive

 
Grâce à l’accord du gouvernement hollandais, The Ocean Cleanup « va déployer un barrage long de 100 mètres dans la mer du Nord, à 23 kilomètre des côtes néerlandaises » selon l’association.
Le projet est cependant critiqué par certains détracteurs. En cause, par exemple, la composition des déchets océaniques. Car si Boyan Slat estime que 80 % des détritus océaniques sont des macro-déchets, donc des objets d’au moins 2 cm de diamètre, plusieurs spécialistes affirment à l’inverse que la majorité de cette pollution est due à des micro-déchets, bien plus difficilement récoltables et contre lesquels l’invention de The Ocean Cleanup ne peut rien.
 

A 17 ans seulement, et après qu'on lui a dit que cela ne fonctionnerait jamais, il a rassemblé une équipe de volontaires et récolté 100.000 dollars (environ 90.000 euros) pour réaliser une barrière de 40 mètres près des îles des Açores.
Les déchets sont collectés dans un tour, puis récupérés 
 
D’autres détracteurs du projet affirment également qu’il risque d’entraîner des perturbations pour les activités humaines, telles que la navigation ou la pêche, ou encore pour la faune et la flore. Des critiques rejetées par The Ocean Cleanup, qui estime que son projet est justement conçu pour cohabiter avec l’écosystème et pour ne capturer que les déchets, puisqu’il n’est pas muni de filets.
Enfin, quelques spécialistes, comme Bruno Tassin, valident bien le projet dans sa conception ou sa mise en oeuvre, mais mettent en garde contre son aspect utopiste. Ainsi, M. Tassin, du Laboratoire eau environnement et systèmes urbains (LEESU), rappelle que le dispositif ne traitera qu’une infime partie des déchets produits par l’Homme. Là encore, le problème peut être résolu par la mise en place d’un nombre important de plateformes. Et comme le rappelle l’association de Boyan Slat, son dispositif est 33 fois moins coûteux et plus écologique que les méthodes classiques (comme mettre en place des chaluts qui récupèrent le plastique en pleine mer).
Le projet vise à récupérer le plastique des océans sans gêner la vie marine :
Mais malgré les critiques, The Ocean Cleanup poursuit bel et bien sur sa lancée, comme en témoigne le déploiement de son dispositif au large de la Hollande, pays dans lequel le projet a déjà été testé dans de grands bassins avec succès. Egalement, l’association devrait mettre en place son invention au large des côtes de Tsushima, une île placée entre le Japon et la Corée du Sud.

Le dispositif a déjà été testé et a montré des résultats prometteurs, ce qui a permis de récolter quelque deux millions de dollars (environ 1,8 million d'euros) pour poursuivre le projet. La prochaine étape est désormais de mettre en place des opérations à plus grande échelle courant 2016.
Les critiques semblant un peu dédaigneuses font penser à la théorie du centième singe
L’invention conçue par The Ocean Cleanup est réellement prometteuse et sa mise en place dira bien entendu si le projet est efficace. En attendant, l’association néerlandaise a au moins le mérite de proposer des solutions à un problème qui prendra très rapidement une tournure dramatique si rien n’est fait pour le résoudre. Si l’écologie vous passionne, découvrez également ce moteur qui fonctionne à l’eau de pluie et réduit de 70 % les rejets de CO2 dans l’atmosphère. Comment, estimez-vous, est-il possible de freiner le taux de pollution dans les océans ?

email

1 pensée sur “CE BARRAGE ÉCOLOGIQUE NETTOIE L’OCÉAN DE SES INNOMBRABLES DÉCHETS”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir une info-lettre de Mon Carré De Sable ? OUI je le veux !