8 mars : c’est la Fête des Femmes…

Les femmes sont des êtres exceptionnels, évidemment qu’une journée par année – le 8 mars – c’est dérisoire alors que vous, vos actions et votre influence devraient être célébrées chaque jour… 

 

8 mars, c’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes.
8 Mars, une des icônes les plus représentatives de la lutte féministe, Angela Davis, pourrions-nos passer maintenant à une autre dimension ?
Le 8 mars, la Journée internationale des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.
8 mars, Je voudrait dire que c’est une journée triste pour moi, triste parce que tout ce qui nécessite d’en faire une journée spéciale témoigne en même temps du fait qu’il y a une nécessité de le célébrer.. 

Selon l’ONU, « la Journée internationale de la femme a été instaurée pour la première fois le 8 mars en 1911 en Allemagne, Autriche, Danemark et Suisse, où plus de un million de femmes et d’hommes ont assisté à des rassemblements. Outre le droit de voter et d’exercer une fonction publique, les femmes exigeaient le droit au travail, à la formation professionnelle, et la cessation de la discrimination sur le lieu de travail. »

Les trente quarante ans qui ont suivi ont vu la participation des femmes à la vie industrielle s’accroître énormément en Europe, mais c’était pour de mauvaises raisons : tous les hommes entre 18 et quarante ans étaient sur les champs de batailles à servir de chair à canon, la plupart en sont revenus (pour ceux qui ont eu cette chance) brisés, infirmes, transformés…

8 mars pour : Anna Coleman Ladd

Ils ont découvert des femmes qui elles aussi avaient changées, elles avaient pris confiance en elles, avaient redécouvert leur place qui doit vous revenir dans nos sociétés.

La vie n’est pas linéaire, elle ne va pas toujours en s’améliorant de génération en génération comme on pourrait l’idéaliser, il suffit de voir la condition féminine telle qu’elle est retombée de nos jours en Iran, Égypte, Afghanistan et dans les pays arabo-musulmans en général où les femmes il y a quarante ans étaient plus libres : ce constat vient bien sûr renforcer la nécessité de ne pas abandonner la lutte et de demeurer vigilant, c’est justement ça que je trouve déplorable !

Triste aussi la mentalité qui préside parfois à ces commémorations, je n’aime pas l’atmosphère de provocation ou légèrement agressive parfois, je comprends qu’il puisse y avoir des féministes frustrées d’avoir été bafouées, je ne le conteste nullement je regrette simplement un certain discours revanchard qui ne fait qu’utiliser les mêmes armes que tout humaniste condamne, on ne peut réellement progresser favorablement que dans la coopération et non pas dans la confrontation.
Je me suis arrêté un peu et j’ai cherché à écrire les noms de quelques femmes qui me venaient à l’esprit
Un travail sans prétention mais ces femmes évoquent pour moi les qualités que j’admire dans la féminité, la féminitude…
Pour certaines, je suis allé mettre quelques mots, un lien, une référence, un clin d’œil …
Bon 8 mars à toutes je vous aime

8 mars pour : Amma

Mata Amritanandamayi, née le 27 septembre 1953 est une figure spirituelle contemporaine de l’Inde et la fondatrice de l’ONG « Embracing the World » à but humanitaire et écologique dont le siège est au Kérala (extrême Sud-Ouest de l’Inde). Appelée communément Amma (« Mère » en hindi), elle est hindoue de naissance mais déclare que sa seule religion est l’amour. Son enseignement est basé sur les voies traditionnelles de la non-dualité (advaïta védanta) et de la dévotion (bhakti). On l’a vue dans le dernier film de Lelouch


8 mars pour : Angela Davis

Angela Yvonne Davis, née le 26 janvier 1944 à Birmingham en Alabama, est une militante des Droits de l’homme, professeure de philosophie et activiste communiste de nationalité américaine.
Militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis, membre des Black Panthers, elle fut poursuivie par la justice à la suite de la tentative d’évasion de trois prisonniers, qui se solda par la mort d’un juge californien en août 1970. Emprisonnée vingt-deux mois à New York puis en Californie, elle fut finalement acquittée et poursuivit une carrière universitaire qui la mena au poste de directrice du département d’études féministes de l’université de Californie.   

8 mars pour : Anna Dostoïevskaya

Anna Grigorievna Dostoïevskaïa née Snitkina (11 septembre (30 août) 1846, Saint-Pétersbourg – 9 juin 1918, Yalta) est l’épouse de Fiodor Dostoïevski. Sténographe de formation, elle fut engagée par l’écrivain Fiodor Dostoïevski, qui l’épousa en février 1867.

Elle est également connue comme étant l’une des premières philatélistes russes.
Lien vers mon article sur Anna Dostoïevskaya :

8 mars pour : Anne Frank

8 mars : Le Journal d'Anne Franck, Mon carré de sable
8 mars : Le Journal d’Anne Franck

Annelies Marie Frank, plus connue sous le nom d’Anne Frank, née le 12 juin 1929 à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne, sous la République de Weimar, ayant vécu la majeure partie de sa vie aux Pays-Bas et morte en février ou mars 1945 (environ deux mois avant la capitulation allemande) à Bergen-Belsen en Allemagne nazie, fut une adolescente allemande juive ayant écrit un journal intime, rapporté dans le livre Le Journal d’Anne Frank, alors qu’elle se cachait avec sa famille et quatre amis à Amsterdam pendant l’occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale dans le but d’éviter la Shoah.

8 mars pour : Chantal

Bien sûr tu es la femme qui compte le plus pour moi, je veux simplement dire que je suis dévasté d’avoir autant perdu, nous avons une grande expérience à tirer de nos erreurs et je suis certain que nous saurons nous estimer à nouveau…

8 mars pour : Christiane Singer

Quelle femme !!!

Son père était d’origine juive hongroise et sa mère moitié russe et

8 mars, le livre de Christiane Singer, "Où cours-tu ? - Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?" Mon Carrée de sable
8 mars, le livre de Christiane Singer, « Où cours-tu ? – Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ? »

moitié tchèque. À cause de la persécution des juifs, ses parents fuient la Hongrie, puis l’Autriche, et s’installent en France, à Paris, en 1935. Elle naît huit ans après, en 1943, à Marseille.

Elle est lycéenne et élève du conservatoire de diction et d’art dramatique à Marseille, puis suit des études de lettres à Aix-en-Provence, où elle obtiendra un doctorat de Lettres Modernes.

J’ai fait un article sur elle qu’il faut aller voir :

8 mars pour : Elizabeth Badinter

Née Bleustein-Blanchet, le 5 mars 1944 à Boulogne-Billancourt, c’est une femme de lettres, philosophe, féministe et femme d’affaires française.
Elle est surtout connue pour ses réflexions philosophiques qui interrogent le féminisme et la place des femmes dans la société, en accordant une place particulière aux droits des femmes immigrées.
Elle se définit elle-même comme « idéologue ».

Badinter : son opinion de la prostitution :

8 mars pour : Françoise Dolto

Françoise Dolto, née le 6 novembre 1908 dans le 16e arrondissement de Paris et morte le 25 août 1988 dans le 5e arrondissement, est une pédiatre et psychanalyste française qui s’est consacrée à la psychanalyse des enfants, reconnue pour sa pratique spécifique dans ce domaine mais également pour son apport théorique à la psychanalyse, en particulier sur l’image inconsciente du corps. Elle a œuvré à la vulgarisation de ces connaissances dans les années 1960, au travers d’une émission de radio, ce qui a contribué à la faire connaître au grand public.

8 mars pour : Françoise Giroud

8 mars : Le livre de Françoise Giroud : "Histoire d'une femme libre " Mon Carré De Sable
8 mars : Le livre de Françoise Giroud : « Histoire d’une femme libre  » Mon Carré De Sable

Née Lea France Gourdji le 21 septembre 1916 à Lausanne, en Suisse, et morte le 19 janvier 2003 à l’Hôpital américain de Paris à Neuilly-sur-Seine, est une journaliste, écrivaine et femme politique française.

Son pseudonyme de Françoise « Giroud », quasi anagramme de Gourdji, que lui avait inventé Maurice Diamant-Berger pour travailler à la radio vers 1938, est officialisé par un décret paru au Journal officiel du 12 juillet 19643.

8 mars pour : Frida Kahlo

Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 à Coyoacán au Mexique et morte le 13 juillet 1954 dans la même ville, est une artiste peintre mexicaine.
Tout au long de sa vie, elle garde une santé fragile, souffrant de poliomyélite depuis l’âge de six ans puis victime d’un grave accident de bus. Elle devra subir de nombreuses interventions chirurgicales.
Il y a eu un film sur sa vie : Frida

8 mars pour : George Sand

George Sand est le pseudonyme d’Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, romancière, auteur dramatique, critique littéraire française, journaliste, née à Paris le 1er juillet 1804 et morte au château de Nohant-Vic le 8 juin 1876. Elle compte parmi les écrivains prolifiques avec plus de soixante-dix romans à son actif, cinquante volumes d’œuvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre et des textes politiques.

8 mars pour : Marina Abramovic

Je l’adore, sur elle aussi j’ai fait un article :  MARINA ABRAMOVIC
Voilà maintenant près de quarante ans que Marina Abramovic réactive l’art corporel, jusqu’à devenir la papesse inter­nationale de la performance. « La grand-mère », corrige-t-elle. Née en 1946, formée à l’Ecole des beaux-arts de Belgrade, elle ne cesse de brouiller les frontières séparant l’art de la vie, met en scène sa propre existence, transformant l’événement le plus intime en quelque chose d’universel. 

8 mars pour : Marjolein

8 mars pour : Pina Bauch

Philippina Bausch, alias Pina Bausch, née le 27 juillet 1940 à Solingen (Allemagne) et morte le 30 juin 2009 à Wuppertal, est une danseuse et chorégraphe allemande. Fondatrice de la compagnie Tanztheater à Wuppertal en Allemagne, elle est considérée comme l’une des principales figures de la danse contemporaine et du style danse-théâtre.
Dans cet extrait, la femme en robe rouge, au delà du sacre, vit une révélation, physique et émotionnelle…
L’apparence est un leurre, le corps est à la fois négligeable et incontournable, dans son plus simple appareil toutefois.

8 mars pour : Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir, née le 9 janvier 1908 dans le 6e arrondissement de Paris, ville où elle est morte le 14 avril 1986 (à 78 ans), est une philosophe, romancière, épistolière, mémorialiste et essayiste française.
Simone de Beauvoir est souvent considérée comme une théoricienne importante du féminisme, et a participé au mouvement de libération des femmes dans les années 1970.
Elle a partagé la vie du philosophe Jean-Paul Sartre. Leurs philosophies, bien que très proches, ne sauraient être confondues.

8 mars pour : Simone Veil

Simone Veil, née Jacob le 13 juillet 1927 à Nice vient de mourir aujourd’hui le 30 juin 2017, est une femme politique française. Rescapée de la Shoah, elle entre dans la magistrature comme haut fonctionnaire jusqu’à sa nomination comme ministre de la Santé, en mai 1974. À ce poste, elle fait notamment adopter la « loi Veil », promulguée le 17 janvier 1975, qui dépénalise le recours par une femme à l’interruption volontaire de grossesse.

8 mars pour : Thérèse Clerc

Quelle femme elle aussi, j’ai également fait un article sur la maman des Babayagas (décédée alors que je terminais mon article sur elle)  :
« Non, La vieillesse n’est pas un naufrage. « La vieillesse est un bel âge et j’entends bien le vivre jusqu’à la fin comme cela, c’est subversif. N’importe quel humain de sa naissance à sa mort doit pouvoir souhaiter son autonomie : c’est l’essence même de la liberté et l’essence même de la responsabilité. »

8 mars pour : Toni Wolff

Toni (Antonia Anna) Wolff, née le 18 septembre 1888 et morte le 21 mars 1953, est une psychothérapeute suisse, qui fut d’abord la patiente, puis l’étudiante et plus tard la maîtresse de C.G. Jung. Sa relation adultérine avec Jung fut officialisée ouvertement sur une période de dix ans. Jung était en quête de la « femme anima », et en vint finalement à appeler Toni sa « seconde femme », son épouse légitime étant Emma Jung.
J’ai fait un article sur Jung :
Bon 8 mars à toutes les femmes, et comme mon cœur est grand, il me reste de la place, une place particulière pour Lyne, Sylvie et Nancy qui se reconnaîtront... Merci d’être là  

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

email

1 réflexion sur « 8 mars : c’est la Fête des Femmes… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir une info-lettre de Mon Carré De Sable ? OUI je le veux !